Bilan d’octobre 2020

Bonjour!

Je suis toujours à faire la rédaction de mon prochain billet portant sur l’importance de l’investissement de notre épargne, et comment s’y prendre. Il y a beaucoup de matière à aborder et j’avais un peu sous-estimé la tâche! Dans le but de vous livrer du contenu de qualité, permettez-moi une petite pause dans notre programmation. Ça tombe bien, c’est l’heure du bilan mensuel pour octobre!

Valeur nette au 31 octobre 2020

Actifs

Compte bancaire :
CELI Questrade :
CRI Questrade :
REER Questrade :
REER FTQ :
REER Fondaction :

Total d’actifs :


1 625,62 $
21 760,97 $
38 907,15 $
29 979,45 $
5 182,00 $
12 090,86 $

109 546,05 $
Passifs

Prêt automobile :
Marge de crédit :
VISA CIBC :
Master Card Tangerine :

Total de passifs :


11 017,66 $
0,00 $
111,74 $
0,00 $

11 129,40 $
Valeur nette98 416,65 $
Variation+ 622,00 $

 

Le mois d’octobre a commencé en lion, mais a fini en mouton. 🙂 Après un mois de septembre au ralenti, le mois d’octobre avait initialement repris du poil de la bête, jusqu’à la semaine dernière. Les marchés boursiers ont alors vécu leur pire semaine depuis mars! Il fallait bien s’y attendre, avec la deuxième vague de la pandémie qui bat son plein au Canada et aux États-Unis, sans oublier les élections à la présidentielle américaine la semaine prochaine. Un beau petit mélange qui fait des vagues dans les marchés boursiers!

Malgré tous ces soubresauts, il faut garder le cap! On continue d’investir régulièrement. À la limite, si on parvient à débloquer des fonds pour investir plus, encore mieux! On aime les soldes, surtout à la bourse. 🙂

Ainsi, malgré avoir payé environ 800 $ en remboursement de dette, investi 1 600 $ et épargné 500 $, ma valeur nette n’a augmenté que de 622 $.  En revanche, si on regarde uniquement mes placements, c’est une perte (non-réalisée, car je n’ai rien vendu) de -595 $. On appelle ça reculer pour mieux sauter? 🙂

J’avais franchi le cap du 100 000 $ en valeur nette le 7 octobre, pendant que les marchés boursiers avaient le vent dans les voiles! Je me doutais bien que ce n’était pas pour durer, mais j’ai bien apprécié le moment. C’est important d’apprécier les étapes importantes. D’autant plus que j’ai lu mille et une fois que le plus dur, c’est le premier 100 000 $. 

J’ai hâte qu’il soit inscrit officiellement comme valeur nette. 🙂

Épargne

Voici le détail de mon épargne d’octobre sur chacune de mes payes :

  • 7 octobre 2020 : 1 100 $ sur 1 892,51 $ net (58 % d’épargne)
  • 21 octobre 2020 : 1 000 $ sur 1 892,52 $ net (53 % d’épargne)
  • Total d’épargne : 2 100 $ pour le mois d’octobre

Un solide taux d’épargne pour le mois d’octobre avec 54 %, soit 9 % de plus qu’en septembre. Cela s’explique assurément par le fait de vivre en zone rouge. Je n’ai donc pas fait grand-chose du mois d’octobre. Comme quoi il y a du bon à être confinée? De plus, mon revenu net a légèrement augmenté comparativement à septembre, car j’ai atteint le maximum de cotisation à la RRQ pour un salarié.

De ces 2 100 $, j’en ai investi 1 600 $ et mis 500 $ de côté dans l’espoir d’un futur voyage.

Avant que tout éclate en mars dernier, je devais aller passer deux semaines à Hawaï en avril. Après que mes projets soient tombés à l’eau, j’ai investi toutes mes économies pendant que le marché était à la baisse. J’ai l’espoir (naïf, peut-être bien) de pouvoir remettre le projet pour avril 2021. Je dois donc refaire mes fonds de voyage. 🙂

Toutefois, si jamais les marchés boursiers continuent de s’enfoncer d’ici la fin de l’année, alors peut-être bien que je sacrifierai mes fonds de voyage à nouveau pour acheter des FNB à rabais. Seul le temps nous le dira!

Relevé de dépenses

DateMontantDescription
2020-10-01497,50 $Loyer
2020-10-027,15 $Spotify
2020-10-0310,00 $Don à une OBNL
2020-10-0435,69 $Hébergement
2020-10-0514,39 $Assurance habitation
2020-10-0548,04 $Assurance auto
2020-10-08106,97Épicerie
2020-10-097,70 $Netflix
2020-10-09403,85 $Prêt automobile
2020-10-1915,23 $Logo
2020-10-2199,01 $Épicerie
2020-10-2211,50 $Boutique de vélo
2020-10-2231,57 $Cellulaire
2020-10-2344,93 $Essence
2020-10-23403,85 $Prêt automobile
2020-10-2329,50 $Hydro-Québec
2020-10-2654,73 $Changement de pneus
2020-10-2928,17 $Internet résidentiel
Total1 849,78 $

 

Comme je le mentionnais plus haut, j’ai eu très peu de dépenses ce mois-ci, en lien avec la deuxième vague de COVID-19. Donc avec un total de 1 849,78 $ pour le mois d’octobre, on parle de dépenses annualisées de 22 197,36 $. Plus qu’acceptable, considérant le 10 500 $ annuel que représente mon remboursement de prêt automobile.

Voilà pour le bilan d’octobre. J’ai bien hâte de voir ce que les marchés boursiers nous réservent d’ici la fin de l’année! En ayant une bonne tolérance au risque, je suis toujours heureuse, peu importe l’état des marchés. À la hausse? Super, je m’enrichis! À la baisse? Super, on achète à rabais!

Comme quoi il y a moyen de voir du positif dans tous. 🙂

À la prochaine!

----------------


Merci d'être passé!

Vous pouvez encourager ce blogue en utilisant un de mes liens affiliés ou codes de référence sur différents produits que je vous recommande.

Notamment, Shakepay est le moyen le plus simple pour les Canadiens d’acheter et de vendre des Bitcoins. Cliquez sur mon lien de parrainage pour ouvrir un compte et nous recevrons tous les deux 10 $ lorsque vous achèterez pour 100 $ de cryptomonnaie.

Également, Newton est une plateforme d'échange de cryptomonnaie qui offre aux utilisateurs un moyen simple et sûr d'acheter et de vendre des Bitcoin, Ethereum, Cardano, Litecoin, Polkadot, Uniswap et plus encore! Cliquez sur mon lien de parrainage pour ouvrir un compte et nous recevrons tous les deux 25 $ lorsque vous achèterez pour 100 $ de cryptomonnaie.

Finalement, Fizz offre des forfaits mobiles et internet résidentiel à des prix alléchants. À l'abonnement, entrez le code de référence N5MMB et nous obtiendrons tous les deux 25 $.

Merci pour votre support!

10 Comments

  1. Frank the Tank

    2 novembre 2020 at 21:27

    Très intéressant. Bravo pour cette transparence dans votre bilan financier et votre budget. Quelle discipline dans les dépenses, je n’ai pas encore lu d’autres articles ou votre bio, mais de mon côté, seul avec un enfant, je fais facilement 140$ d’épicerie par semaine.

    J’ajouterais que dans le calcul de vos actifs, vous n’avez pas inscrit votre voiture, alors que vous comptez le prêt dans votre passif. Ça pourrait changer le portrait. Par curiosité, quelle voiture avez-vous et avez-vous acheté neuf ou usagé?

    • Merci pour votre commentaire! 🙂

      La pandémie m’a rendu vraiment très consciencieuse dans les dépenses. Cependant, je perfectionne l’art de faire une épicerie efficace et à faible coût depuis plusieurs années maintenant. 😉 Je prévois tout à l’avance, j’achète en grande quantité et en spécial et je ne gaspille rien en faisant beaucoup de mealprep. J’arrive généralement autour de 50 $ par semaine par personne (j’habite en colocation avec ma sœur). D’ailleurs, ce n’est pas parce que je ne mange que des nouilles, bien au contraire. Je mange cétogène! Je n’ai pas mangé de pâtes depuis 2017.

      J’ai une réticence à ajouter la valeur de ma voiture dans ma valeur nette, car celle-ci ne fera que déprécier et n’a ultimement aucune utilité dans mon objectif vers l’indépendance financière. Je ne l’ai jamais considéré dans mon calcul. Peut-être le devrais-je. Je tends à être du même avis que Robert T. Kiyosaki concernant les actifs qui sont “des biens qui mettent de l’argent dans notre poche”. Une voiture ne répond pas vraiment à cette définition, ici.

      Pour répondre à votre question, j’ai acheté la voiture neuve (quelle erreur!). Il s’agit d’une Mitsubishi Lancer 2016 qui vaut, à ce jour, à peine plus que le solde de mon prêt.

      • Frank the Tank

        4 novembre 2020 at 10:29

        Moi non plus je ne compte pas la valeur de ma voiture dans mes actifs, mais, je ne compte pas la valeur du prêt dans mon passif en échange. Je trouve qu’une voiture c’est un bien d’usage, comme du linge ou de la vaisselle. Ça ne créer pas de richesse (sauf si c’est un outil de travail) et ça vaut pas la peine de se badrer de comptabiliser ça.

        J’ai conservé ma première voiture 14 ans, j’en ai racheté une neuve (j’avoue que j’aurais également du penser à une usagée). J’ai une Corolla, je compte la conserver longtemps également. Vu que l’achat de cette voiture ne vient pas affecter mes objectifs d’épargne (qui sont pas d’être FIRE, mais plutôt liberté 55) c’est correct. Si j’avais été dans une voiture plus chère et grosse, qui correspondait pas à mes besoins réels (me déplacer avec un enfant, je fais pas de plein-air non plus) comme un VUS ou une Outback, à 10-15 milles $ de plus, là, je pense que j’aurais eu quelque chose à me reprocher.

        • Je compte me débarrasser de mon prêt automobile le plus rapidement possible, alors tout se rééquilibrera par la suite. Pas de passif, ni d’actif considéré en lien avec mon véhicule.

          Si vous comptez garder votre Corolla aussi longtemps que votre ancienne voiture (ce qui risque fortement d’être faisable, considérant la durabilité de Toyota), ça compense tout de même pour l’achat neuf à mon avis. L’idéal aurait été usagé (comme j’aurais dû le faire aussi), mais ce qui est fait est fait, n’est-ce pas? Comme vous le mentionnez, ça aurait pu être bien pire si vous aviez opté pour un VUS! Personnellement, j’assume ma mauvaise décision d’avoir acheté neuf et je compte garder mon véhicule jusqu’à sa fin de vie. Par la suite, j’opterai pour de l’usagé, payé cash. 😉

          • Pour mettre mon grain de sel, pourquoi ajouter sa maison dans son bilan mais pas sa voiture ? Les deux sont des actifs qui vont déprécier dans le temps, mais dont la valeur est substantielle (vs notre vaisselle, nos vêtements, etc.). Cela fait partie de votre bilan, même si ne s’apprécie pas dans le temps. Si vous détenez des lingots d’or, en sortez vous la valeur marchande de votre bilan?
            Ce qui m’amène à un autre point qui est celui de l’importance apporter à avoir un bilan au sous près. L’idée est d’avoir une bonne idée de la réparation de ces actifs afin de prendre des décisions éclairés quand à l’importance relative des différentes composantes par rapport à nos objectifs.
            Dans une période de notre vie où on vise l’atteinte de la liberté financière, je comprends le focus sur l’actif net investissable, car c’est ce que nous calculons pour générer les revenus qui rendent le salariat optionnel.
            Félicitations pour l’atteinte du premier 100k, c’est effectivement le plus dur.

          • Merci pour votre commentaire!

            Je ne suis pas certaine de vous suivre. Premièrement, il n’y a pas de maison à mon bilan. Deuxièmement, on peut difficilement considérer une voiture au même titre qu’une maison. La maison prendra de la valeur, contrairement à la voiture qui dépréciera jusqu’à ne plus rien valoir. Par contre, je dois avouer que si j’avais une maison dans mon bilan, par souci d’uniformité, j’inclurais également la valeur de ma voiture.

            Concernant mon bilan au sou près, je n’ai pas d’excuse outre un amour des chiffres et des statistiques. Je prends un vilain plaisir à tout calculer au quart de cenne. 🙂

  2. Merci pour ta transparence 🙂 2 choses à te dire, félicitations pour avoir passer la barre du 100k$ tu es sur la bonne voie. La dernière est que, wow, ton loyer est vraiment pas cher! Lol! C’est pas les loyers de Montréal!

    • Merci! 🙂

      Il faut dire que j’habite en colocation, alors c’est 995 $ pour le 4 et demi en fait. C’est un peu au-dessus de la moyenne du coin, je dirais. Rien à voir avec Montréal, assurément. 😉

  3. Aspiring FIRElista

    22 Décembre 2020 at 13:31

    Je viens de lire tous tes articles et c’est super inspirant ton cheminement!!
    On a le même age et salaire approximatif, mais tu as beaucoup d’avance sur moi… sauf que moi je viens d’acheter un duplex (dans lequel je n’habite pas, mais qui est cash flow positif après les dépenses) avec une partie de mes fonds!!
    Je me demandais quel était ton avis par rapport à l’achat d’une maison? Vas-tu le faire ou vas-tu être locataire pour la vie? Pourquoi?

    • Très heureuse de vous inspirer! 🙂

      Dans un monde idéal, j’achèterai la maison de ma mère comme « pied à terre » au Québec. Je compte voyager plusieurs mois par année, mais le temps que je serai ici, je veux quand même avoir un domicile. Ma mère risque de continuer d’y habiter, ce qui serait idéal pendant mon absence. La maison est en campagne et est évaluée à 67 000 $, alors ça ne me ferait pas un gros hypothèque. 🙂

      Pour l’instant, c’est le plan. Avec les taux hypothécaires au plancher et le télétravail, ça risque de se concrétiser plus tôt que prévu!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *