CategoryValeur nette

Bilan d’avril 2021

Bonjour!

Vous arrivez à croire qu’on a déjà le tiers de l’année derrière nous? Que le temps passe!

J’espère que vous avez eu un aussi beau mois que le mien. Toutes les journées de beaux temps, ici et là, étaient délicieusement appréciées. Bien sûr, dame nature avait ses hauts et ses bas, mais le pire est derrière nous. 

Je suis bien contente de remarquer et rapporter que ça va de mieux en mieux au boulot! J’ai fait le plus gros de la formation, et maintenant je travaille dans du concret. Ça fait du bien de se rendre utile. Les journées sont un peu intenses, mais ça ne fait que rajouter de l’huile sur la flamme de mon objectif FIRE. 😉

Bien sûr, j’ai hâte de pouvoir faire un peu plus d’activités avec l’arrivée du beau temps et les journées qui rallongent. On se croise les doigts pour un peu de relâchement des mesures sanitaires! Au moins, je sors bientôt mon vélo de route. Quel bonheur ce sera! 🙂

Également, je pourrai bientôt faire une de mes activités préférées en profitant du soleil. Vous l’aurez probablement deviné, je parle bien sûr de la lecture. Vous le savez, j’aime les petits plaisirs. 😉

Finalement, je pourrai également apprécier tous ces petits plaisirs, et ce, sans lunettes! Comme prévu, j’ai eu ma chirurgie de correction de la vue le 30 avril. La convalescence se passe merveilleusement bien. Mon portefeuille, un peu moins, mais peu importe. C’est un excellent investissement à long terme. 😉

Trêve de bavardage. Passons aux choses sérieuses maintenant! 

Valeur nette au 30 avril 2021

Actifs
Compte bancaire :
CELI Questrade :
CRI Questrade :
REER Questrade :
REER FTQ :
REER Fondaction :
Non-enregistré :
1 292 $
41 457 $
46 495 $
36 329 $
5 752 $
13 427 $
3 290 $
Total d’actifs :148 042 $
Passifs
Prêt automobile :
Marge de crédit :
Cartes de crédit :
5 769 $
0 $
4 136 $
Total de passifs :9 905 $
Valeur nette138 137 $
Variation+ 2 619 $

Grâce aux marchés boursiers qui ont repris un peu du poil de la bête ce mois-ci, après deux mois plutôt lents, ma valeur nette affiche une belle augmentation. Ainsi, les grosses sommes injectées en mars ont donc déjà pu se mettre au travail. Je suis très satisfaite de ce bilan!

Ainsi, malgré le coût de ma chirurgie (3 790 $), je suis quand même dans le positif ce mois-ci. Les rendements étaient donc vraiment intéressants. 🙂

Côté cryptomonnaie, c’est encore et toujours super volatile. Combien de fois le Bitcoin a été déclaré “mort”, ce mois-ci? Disons qu’il faut avoir les nerfs solides. Personnellement, tout va bien. Je n’ai pas encore eu d’envie subite de vendre en panique. 😉

Malgré les soubresauts, que dis-je, les montagnes russes de la cryptomonnaie, je demeure largement en profit sur mes investissements. 

En fait, je ne détiens pas uniquement du Bitcoin. Bien que j’aie acheté du bitcoin aussi bas que 39 000 $ initialement, on ne parle pas de rendement faramineux. C’est en fait les altcoins qui m’enrichissent le plus présentement. Par exemple, j’ai quadruplé mon investissement initial de VeChain. Les récents nouveaux records d’Ethereum ont également eu un impact apparent sur mon portefeuille, après quelques mois tranquilles. Pour de la cryptomonnaie, bien sûr, toute chose étant relative. 🙂

Épargne

Voici le détail de mon épargne d’avril sur chacune de mes rentrées d’argent :

  • 8 avril : 875 $ sur 1 787,59 $ net
  • 22 avril :  1 100 $ sur 1 838,07 $ net
  • Total d’épargne :  1 975 $ sur 3 625,66 $ pour le mois d’avril ou 54 % d’épargne

Sur les 1 975 $ épargnés, j’ai cotisé 1 500 $ à mon CELI et j’ai acheté pour 475 $ de cryptomonnaie en dehors d’un compte enregistré.

Je dois avouer être vraiment fière de mon taux d’épargne ce mois-ci. 🙂 Je n’avais pas de revenu surprise comme en mars, mais j’ai quand même réussi à épargner un peu plus qu’en janvier et en février. La seule légère différence au niveau du revenu, c’est mon augmentation annuelle qui débutait sur la paie du 22 avril.

À titre informatif, mon salaire annuel de base (sans bonus) est maintenant à 79 281 $. Pour plus de détails sur la progression de mon salaire annuel depuis mon entrée sur le marché du travail, c’est par ici. 🙂

La preuve qu’on n’a pas besoin de gagner des millions pour être capable d’épargner.

D’autant plus que mon épargne depuis le début de l’année approche déjà la moitié de mon objectif, après seulement le tiers de l’année d’écoulé! Ça me donne un peu de latitude pour pouvoir rembourser ma chirurgie sur ma carte de crédit, que je vais éventuellement transférer sur ma marge de crédit personnelle.

Relevé de dépenses

DateMontantDescription
2021-04-01497,50 $Loyer
2021-04-023,40 $Starbucks
2021-04-0279,00 $Contravention
2021-04-0537,74 $Assurance automobile
2021-04-09403,85 $Prêt automobile
2021-04-113,40 $Starbucks
2021-04-1414,24 $Hostinger
2021-04-1597,15 $Épicerie
2021-04-1529,08 $Essence
2021-04-173,40 $Starbucks
2021-04-178,78 $SAQ
2021-04-1819,53 $Mondou
2021-04-1929,50 $Hydro-Québec
2021-04-23403,85 $Prêt automobile
2021-04-234,99 $Épicerie
2021-04-243,40 $Starbucks
2021-04-273,99 $Épicerie
2021-04-29101,36 $Épicerie
2021-04-2934,15 $Essence
2021-04-2927,02 $Internet résidentiel
2021-04-303 790,00 $Lasik MD
2021-04-3033,61 $Pharmarcie
Total :5 628,94$

Pour le mois d’avril, j’ai donc 5 628,94 $ de dépenses totales, ou 67 547,28 $ annualisés. Bien sûr, je ne me ferai pas opérer tous les mois. Alors, si on oublie les coûts reliés à la chirurgie, on parle plutôt de 1 805,33 $, ou 21 663,96 $ annualisés. Si on oublie les remboursements de mon prêt automobile, ça revient à 997,63 $ ou 11 971,56 $ annualisés. 

Ainsi, si ce n’était de la chirurgie, j’ai eu très peu de dépenses en avril, ce qui explique le taux d’épargne précédemment mentionné. 🙂

Encore une fois, je profite encore des dépenses que j’avais devancées en février dans l’optique de débloquer des bonus de carte de crédit. Sinon, les dépenses du mois étaient toutes plutôt routine.

Liste de lecture

Avril fut autre beau mois de lecture. J’en ai passé des matins à lire, mon chat sur les genoux et un délicieux café à la main. 🙂

Ainsi, ma liste de lecture d’avril ressemblait à ceci : 

J’ai commencé le mois en force avec Trop c’est comme pas assez. Je vous laisse d’ailleurs Objectif 2035 vous en faire la critique, pour les intéressés. 🙂

Pour les fans de Grey’s Anatomy, Scandal, How to Get Away With Murder et compagnie, je vous recommande fortement Year of Yes de Shonda Rhimes. Un délice!

Sinon, je suis contente d’avoir attendu plus tard dans mon cheminement pour lire Early Retirement Extreme. On ne parle pas vraiment d’investissement à proprement dit dans ce livre. L’accent est beaucoup plus sur comment réduire ses dépenses au minimum, notamment en faisant tout soi-même et en développement ses propres habiletés. C’est une excellente ressource pour les personnes frugales ou qui visent la frugalité. 😉

On m’a également recommandé d’aller lire le Early Retirement Extreme 21 Day Makeover sur le blogue de l’auteur, qui serait, me dit-on, plus pratico-pratique. Je tâcherai de le lire sous peu!

Quant à The Latte Factor, je vais le garder en tête comme référence pour toute personne qui commence à s’intéresser à prendre ses finances en main. Je le vois un peu au même titre qu’En as-tu vraiment besoin? ou Wealthing Like Rabbits.  Ça a toujours été mes références pour les débutants, mais The Latte Factor vient de tailler sa place parmi ceux-ci. Il s’agit d’un livre très court, accessible et sous forme narrative. Je trouve que ça a un fort potentiel pour donner un reality check à certaines personnes. 😉

Conclusion

Quiconque me connaît en vrai aura remarqué que je chante très souvent. J’ai constamment une chanson en tête qui roule en boucle. The Best Is Yet To Come de Sheppard occupe souvent ma tête ces jours-ci.

Ça doit être parce que je ne pourrais être plus d’accord. Le meilleur est à venir, les amis. Le mois de mai en sera un beau! 🙂

Je songe faire un article prochainement sur le détail de mes portefeuilles, autant de placements conventionnels que de cryptomonnaies. Bien sûr, côté placements conventionnels, vous avez déjà une bonne idée à force de me lire. Toutefois, j’essayerais d’aller dans encore plus de détails.

Du côté de la cryptomonnaie, comme mentionné plus haut, je détiens plus que du simple Bitcoin. En date du jour, je détiens en fait neuf cryptomonnaies différentes. Je pourrais ainsi vous donner un peu de détails sur chacune d’entre elles, ainsi que comment je procède pour les acquérir.

Bien sûr, ces articles ne se seraient pas des conseils financiers. 😉 C’est toujours par souci de transparence. Et puis, on va se le dire, on aime ça les chiffres et les détails.

N’hésitez-pas à me faire part si ça vous intéresse, ou ce que vous aimeriez savoir exactement!

Au plaisir! 🙂

Bilan de mars 2021

Bonjour!

Je ne sais pas pour vous, mais j’ai eu un mois assez occupé de mon côté.

Entre autres choses, le nouveau boulot me tient très occupée. Comparativement à mon ancien poste, c’est le jour et la nuit. Il faut bien justifier cette augmentation de salaire, n’est-ce pas? Disons qu’à chaque fin de la journée, j’ai le cerveau en bouilli, malgré qu’il me reste encore un million de choses à apprendre. Disons que l’expression fake it ’til you make it prend tout son sens. 😉

Également, j’ai participé au podcast 20 ans, pas l’temps?, comme les abonnés de ma page Facebook ont pu constater. J’ai en fait participé à trois différentes parties que j’ai détaillées ici. Bien que j’étais assez appréhensive, comme toute bonne introvertie, j’ai adoré l’expérience! 🙂

En plus de tout ça, le printemps est arrivé et avec lui, le soleil et la douceur! Je n’en suis pas fâchée. J’ai un peu l’impression de sortir d’hibernation.

Bref, ça a fait un peu moins de temps et d’énergie pour l’écriture, mais je ne vous oublie surtout pas. La fréquence de publication ralentira peut-être un peu avec l’arrivée du beau temps, mais n’ayez crainte. Ma motivation envers l’indépendance financière est toujours aussi présente! 🙂

Maintenant, voyons voir si les chiffres sont également motivants.

Valeur nette au 31 mars 2021

Actifs
Compte bancaire :
CELI Questrade :
CRI Questrade :
REER Questrade :
REER FTQ :
REER Fondaction :
Non-enregistré :
1 109 $
38 978 $
45 376 $
35 456 $
5 752 $
13 427 $
2 053 $
Total d’actifs :142 151 $
Passifs
Prêt automobile :
Marge de crédit :
Cartes de crédit :
6 577 $
0 $
56 $
Total de passifs :6 633 $
Valeur nette135 518 $
Variation+ 9 432 $

Ainsi, on remarque une belle progression ce mois-ci! Celle-ci est en fait marquée principalement par une épargne exceptionnelle qui sera détaillée plus bas. Également, le prêt automobile continue sa descente, ce qui continue d’augmenter ma valeur nette.

Mon portefeuille de crypto augmente quand même rapidement, autant dû à la progression rapide de la valeur des différentes cryptos que je détiens, que les bonus de 30 $ que j’ai reçus grâce au référencement de Shakepay. Merci encore à tous ceux qui ont utilisé mon lien de référence.  🙂

Avec tout ça, j’ai dépassé le 1 % de valeur de mon portefeuille en crypto. J’ai 1 400 $ investis de ma poche, mais la valeur est déjà pas mal plus élevée. En fait, je vous avoue être grandement tentée d’augmenter ma « limite psychologique » de 1 %. Je dois seulement rester dans une proportion avec laquelle je suis confortable, dans le contexte ou je pourrais beaucoup perdre. La prochaine grosse correction risque de me convaincre d’en mettre plus. Stay tuned. 😉

Toutefois, au niveau des marchés boursiers, c’était plutôt en dent de scie. Je suis contente d’avoir pu injecter autant d’argent dans le marché ce mois-ci pendant que ça faisait plutôt du surplace. La prochaine hausse sera d’autant plus appréciée. 🙂

Épargne

Voici le détail de mon épargne de mars sur chacune de mes rentrées d’argent :

  • 11 mars : 975,00 $ sur 1 789,71 $ net
  • 25 mars : 4 103,45 $ sur 5 077,03 $ net
  • 26 mars : 331,83 $ sur 331,83 $
  • 29 mars : 964,72 $ sur 964,72 $
  • Total d’épargne : 6 375,00 $ sur 8 163,29 $ pour le mois de mars ou 78 % d’épargne

Sur les 6 375 $ épargnés, j’ai cotisé 5 700 $ à mon CELI et j’ai acheté pour 675 $ de cryptomonnaie en dehors d’un compte enregistré.

Comme je le mentionnais précédemment, il s’agit vraiment d’un mois exceptionnel au niveau de l’épargne. C’est essentiellement grâce aux nombreuses rentrées d’argent! En effet, à mes deux paies habituelles s’ajoutaient mon bonus annuel et mes remboursements d’impôt.

De plus, je suis heureuse de constater que je suis dans une bonne position pour atteindre mon objectif d’épargne de 25 000 $ en 2021. J’ai déjà épargné et investi 9 700 $ cette année, soit 39 % de mon objectif, en seulement 3 mois. Il me reste donc 15 300 $ à épargner pour atteindre mon objectif. Pour y parvenir, je devrai donc épargner en moyenne 765 $ par paie jusqu’à la fin de l’année. 

Considérant mon augmentation de salaire annuelle le mois prochain (3,5 %), la RRQ en moins à payer avant la fin de l’année et la fin de mon prêt automobile en novembre, je devrais y parvenir. 🙂

Relevé de dépenses

DateMontantDescription
2021-03-01497,50 $Loyer
2021-03-0226,43 $ImpôtExpert
2021-03-0411,60 $Pharmacie
2021-03-0548,04 $Assurance automobile
2021-03-073,40 $Starbucks
2021-03-073,76 $Amazon
2021-03-0929,50 $Hydro-Québec
2021-03-10112,42 $Épicerie
2021-03-1023,07 $Essence
2021-03-1018,53 $Mondou
2021-03-12403,85 $Prêt automobile
2021-03-133,40 $Starbucks
2021-03-1764,45 $Indiegogo
2021-03-213,40 $Starbucks
2021-03-256,89 $Pharmacie
2021-03-2523,22 $Essence
2021-03-26403,85 $Prêt automobile
2021-03-27102,47 $Épicerie
2021-03-2927,60 $Internet résidentiel
2021-03-2962,38 $Mondou
Total :1 877,18 $

Pour le mois de mars, j’ai 1 877,18 $ de dépenses total, ou 22 526,16 $ annualisés. Si on oublie les remboursements de mon prêt automobile, ça revient à 1 069,48 $ ou 12 833,76 $ annualisés. 

J’ai eu vraiment peu de dépenses ce mois-ci et j’en suis bien contente! Il s’agit en fait d’un de mes meilleurs mois depuis que je fais le suivi de mes dépenses! C’est en partie grâce aux dépenses que j’avais devancées en février dans le but de débloquer des bonus de points sur mes cartes de crédit.

De plus, j’ai remarqué un nouvel avantage à avoir peu de dépenses. C’est bien moins long pour moi de faire mes tableaux de bilan mensuel. 😉 

Outre le train-train quotidien, la seule dépense qui sort de l’ordinaire était sur Indiegogo. J’ai contribué au financement du futur documentaire de Star Trek Voyager, tout en obtenant un chandail de ma capitaine préférée. 😉

Le mois prochain, je prévois déjà une dépense hors du commun. J’ai eu la belle surprise par la poste d’un constat d’infraction. Vive les photo-radars.

Liste de lecture

Malgré un mois occupé, je continue de lire autant que possible! C’est vraiment important pour moi, autant d’un point de vue apprentissage que divertissement. 🙂

D’ailleurs, je tiens à remercier les abonnés de ma page Facebook qui partagent leur lecture avec moi chaque fin de semaine. Certains se reconnaîtront. Vous me donnez vraiment d’excellentes idées de lecture!

Ainsi, ma liste de lecture de mars ressemblait à ceci : 

Beat the Bank est vraiment un incontournable. Contrairement à mes attentes, il ne s’agissait pas seulement de théories et d’informations sur les pratiques douteuses des institutions financières. Il y a aussi plusieurs exemples concrets, comme des modèles de portefeuilles qu’on peut monter soi-même, etc. Bref, une excellente ressource canadienne!

J’ai aussi bien aimé 5 years to freedom. Bien qu’un peu typique comme livre FIRE, on aime que ce soit un livre canadien! De plus, contrairement à des livres comme Quit Like a Milionnaire et La retraite à 40 ans, ça démontre bien comment c’est possible d’atteindre l’indépendance financière de façon frugale, et ce, même avec des enfants. Sans hésitation, je l’ai ajouté à ma page de recommandation dans la section des livres canadiens.

Sinon, je fais une mention spéciale à The Autobiography of Kathryn Janeway. J’ai en fait profité de la période d’essai gratuite d’audiobooks.com pour écouter Kate Mulgrew, elle-même, en faire la lecture. Quel bonheur! 🖖

Conclusion

J’aime bien ce moment de réflexion que m’offrent ces bilans mensuels. C’est un bel exercice pour voir ma progression, voir où j’en suis par rapport à mes objectifs et prévoir le mois à venir.

D’ailleurs, j’ai pris mon rendez-vous le 30 avril pour ma correction de la vue. Un autre objectif 2021 que je veux accomplir! 🙂

La compagnie semble offrir du financement jusqu’à 24 mois à 0 % d’intérêt. Je vais possiblement opter pour ça, s’ils ne gonflent pas le prix pour compenser le 0 % d’intérêt, bien sûr. Comme ça, je n’amputerais pas mon cash flow dans l’immédiat.

J’aurai le chiffre exact la journée même, mais on m’a informé que ça devrait tourner entre 3 200 $ et 4 200 $. De ce montant, mon compte santé au travail pourra en couvrir 800 $.

Par conséquent, il est possible que le bilan mensuel d’avril soit un peu en retard, le temps que mes yeux se rétablissent. 😉

Finalement, je travaille déjà sur mon prochain article sur mon prochain voyage et comment le travel hacking me permettra de le faire à petit prix. Bien qu’il soit encore impossible de prévoir quand nous pourrons voyager à nouveau, ça ne coûte rien de rêver (et de planifier)!

À la prochaine fois et profitez bien du printemps qui commence!

Bilan de février 2021

Bonjour!

Je le savais que février allait passer à la vitesse de l’éclair. 🙂

Sans blague, entre mes derniers dossiers à finaliser sur mon ancien poste, mes débuts sur mon nouveau poste et la rédaction de mon article sur ma stratégie de décaissement, je n’ai pas vu le temps passer! C’est quand même une bonne chose pour quelqu’un qui n’aime pas trop l’hiver, en confinement en plus! Je suis d’ailleurs contente de constater qu’on gagne quelques minutes de clarté un peu plus chaque semaine. Ça, c’est très positif. 🙂

Je suis également contente de rapporter que ça se passe vraiment bien dans mon nouveau rôle. J’ai beaucoup de choses à apprendre, car je sors pas mal de mon champ d’expertise. Alors, les journées se terminent et j’ai le cerveau en compote, mais ça passe vite et j’ai confiance et maitriser le travail assez rapidement. 

Passons maintenant aux choses sérieuses.

Valeur nette au 28 février 2021

Actifs
Compte bancaire :
CELI Questrade :
CRI Questrade :
REER Questrade :
REER FTQ :
REER Fondaction :
Non-enregistré :
1 228 $
34 983 $
44 969 $
35 135 $
5 752 $
13 427 $
976 $
Total d’actifs :136 470 $
Passifs
Prêt automobile :
Marge de crédit :
Mastercard Tangerine :
Amex Air Miles :
BMO Air Miles :
Amex Aeroplan :
7 384 $
3 000 $
0 $
0 $
0 $
0 $
Total de passifs :10 384 $
Valeur nette126 086 $
Variation+ 4 968 $

Drôle de mois sur les marchés boursiers! Sérieusement, on a eu combien de jours consécutifs dans le vert au début du mois? Il n’était pas rare de voir des articles click bait prédisant un krach imminent presque chaque jour. Atteindre des all time highs chaque jour, semaine (voire mois) avait de quoi en inquiéter plus d’un. Ce ne fut donc pas très surprenant de voir la deuxième moitié du mois rééquilibrer les choses.

Toutefois, je tiens à souligner que la baisse récente n’a pas complètement effacé la montée fulgurante qui la précédait. En effet, autant le S&P 500 que le S&P/TSX affiche une hausse entre le début et la fin du mois. 🙂

Personnellement, j’essaie d’enlever toute émotion de mes transactions. Mr Spock serait fier de moi. 🖖

Mon plan consiste à épargner autant que possible sur chaque paie que je reçois. J’investis le jeudi de cette semaine-là, que ce soit vert, que ce soit rouge, peu importe. J’investis. Advienne que pourra à court terme, puisque c’est le long terme qui importe.

Boni

Bonne nouvelle! Le boni annuel a été confirmé par mon employeur. Celui-ci sera versé le 25 mars. Sachant le montant d’avance (6 000 $ brut), j’ai décidé de sortir la somme approximative nette (3 000 $ sous toutes réserves) de ma marge de crédit et de l’investir tout de suite pendant que les marchés étaient à la baisse.

De toute façon, j’avais déjà l’intention d’épargner et investir la totalité de ce boni. J’ai donc simplement devancé les choses.

Une fois que j’aurai reçu mon boni le 25 mars, je rembourserai simplement ma marge de crédit. Pour les curieux, il s’agit d’une marge de crédit personnel de Tangerine sur laquelle j’ai un taux d’intérêt à 5,45 %.

Cryptomonnaie

Contrairement à mes investissements indiciels bien banals dans les marchés boursiers, je me permets de spéculer un peu plus au niveau de la cryptomonnaie. En fait, je n’y alloue qu’une petite portion (1 %) de mon portefeuille que j’ai l’intention de la détenir à long terme. Je m’intéresse à toute la mécanique de la cryptomonnaie et le blockchain, je m’instruis et je place au fur et à mesure mes pions. On peut dire que c’est assez rocambolesque comme marché. Cœurs fragiles, s’abstenir. 😉

J’ai aussi profité de trois bonus de 30 $ avec Shakepay. Merci aux lecteurs de ce blogue qui ont utilisé mon code de référence. 🙂

Également, grâce à la fonctionnalité de Shakepay qui permet d’accumuler des Satoshis (sous-unité du Bitcoin) tous les jours pour avoir secoué mon téléphone, j’ai maintenant cumulé 0,0004352 BTC pour une série de 47 jours consécutifs. Au prix du BTC tel qu’il est présentement, ça représente environ 26 $ seulement pour avoir secoué mon téléphone.

J’ai également déposé mon BTC dans BlockFI qui me permet de faire 6 % d’intérêt. Si vous utilisez mon lien affilié, nous recevrons tous deux 10 $ après votre premier dépôt de 100 $ ou plus de cryptomonnaie. 🙂

Épargne

Voici le détail de mon épargne de février sur chacune de mes rentrées d’argent :

  • 11 février : 700 $ sur 1 710,66 $ net (41 % d’épargne)
  • 25 février :  840 $ sur 2 017,17 $ net (42 % d’épargne)
  • Total d’épargne :  1 540 $ pour le mois de février ou 41 % d’épargne

Sur les 1 540 $ épargnés, j’ai cotisé 1 050 $ à mon CELI et j’ai acheté pour 490 $ de cryptomonnaie en dehors d’un compte enregistré.

Ça pourrait être mieux comme taux d’épargne en février, mais j’ai eu quelques dépenses à faire pour débloquer mes bonus de cartes de crédit. J’ai devancé certaines dépenses pour y parvenir, notamment en achetant des cartes cadeaux Spotify, Netflix et SAQ. J’ai également fait mon don annuel d’un coup, plutôt que de l’échelonner sur chaque mois. Comme ces dépenses sont déjà faites, je devrais être en mesure d’épargner un peu plus sur les prochaines paies.

D’ailleurs, ces dépenses m’ont permis de débloquer mes bonus de 3 950 Air Miles et 10 000 points Aeroplan (ainsi que la passe-compagnon). Reste plus qu’à pouvoir voyager maintenant. 😉

Avec ma promotion, mon bonus en mars et mon augmentation annuelle en avril (3,5 %), je m’attends à une légère augmentation de mon taux d’épargne moyen. Je serai sur la bonne voie pour atteindre mon objectif d’épargne.

Relevé de dépenses

DateMontantDescription
2021-02-01497,50 $Loyer
2021-02-0189,15 $Épicerie
2021-02-0125,00 $SAQ
2021-02-027,15 $Spotify
2021-02-0210,00 $Don de charité
2021-02-03160,00 $Passeport
2021-02-0462,38 $Mondou
2021-02-0429,50 $Hydro-Québec
2021-02-0413,33 $Pharmacie
2021-02-04100,00 $Don de charité
2021-02-0425,00 $Netflix
2021-02-0430,00 $Spotify
2021-02-0548,04 $Assurance auto
2021-02-063,40 $Starbucks
2021-02-11168,94 $Amazon
2021-02-12403,85 $Prêt automobile
2021-02-143,40 $Starbucks
2021-02-148,04 $Épicerie
2021-02-18102,93 $Épicerie
2021-02-2020,83 $Essence
2021-02-203,40 $Starbucks
2021-02-236,14 $Subway
2021-02-26403,85 $Prêt automobile
2021-02-273,86 $Starbucks
2021-02-2827,02 $Internet résidentiel
Total :2 315,94 $

Pour le mois de février, j’ai dépensé un total de 2 315,94 $, ou 27 791,22 $ annualisés. Si on oublie les remboursements de mon prêt automobile, ça revient à 1 508,24 $, ou 18 098,82 $ annualisés. 

Outre mes dépenses en lien avec le travail hacking, j’ai notamment eu à renouveler mon passeport et j’ai fait un cadeau de Saint-Valentin à ma mère et ma grand-mère (à défaut de pouvoir les voir en personne).

J’ai aussi fait une dépense sur Amazon pour un tapis roulant que je convoitais depuis un moment. Heureusement, mon employeur rembourse une somme intéressante pour les activités sportives. Ainsi, je n’ai eu qu’à payer 168 $ de ma poche. Considérant que le tapis roulant devrait m’être utile quelques années, ça revient beaucoup plus économique qu’un abonnement au gym. 😉

Finalement, je n’ai toujours pas de facture de cellulaire à payer. Merci à tous ceux ayant utilisé mon code promo Fizz (N5MMB)! Comme c’est là, je n’aurai pas à payer de facture avant juin. C’est très apprécié! 🙂

Liste de lecture

Février fut un autre beau mois de lecture. Je ne suis pas du tout une adepte des activités hivernales, alors vous me retrouverez beaucoup plus souvent dans une doudou avec un livre, plutôt qu’en train de jouer dans la neige. 

En même temps, bien que je sois beaucoup plus souvent à l’extérieur l’été, vous me retrouverez probablement quand même avec un livre dans les mains. Nerd un jour, nerd toujours. 

Vous comprenez qu’il ne me serait pas du tout rentable d’acheter chaque livre que je lis! Pas pour rien que j’affectionne autant la bibliothèque publique. 🙂

Ainsi, ma liste de lecture de février ressemblait à ceci : 

De cette liste, je vous recommande fortement le livre sur Elon Musk. Que vous l’aimiez ou pas, il est indéniablement un génie de l’innovation et l’être humain bénéficiera de sa vision à long terme.

J’ai également bien aimé Courage, vision, passion après avoir volé cette idée de lecture à L’investisseur caféiné. Je ne prévois pas nécessairement investir dans l’immobilier, mais c’était quand même une lecture super enrichissante. J’ai particulièrement aimé l’emphase mise sur le Millionnaire Mindset, l’importance de voir grand et le contrôle de la peur. Bref, une grosse partie du travail se passe entre les deux oreilles!

Ma saison préférée

Avec le mois de mars vient la saison des impôts. 😉

Sérieusement, j’ai hâte de m’y mettre. J’ai déjà mon T4 et Relevé 1 en main, mais j’aurai le formulaire pour le télétravail (méthode détaillée) seulement à la mi-mars. Je pourrai alors faire mon rapport, ainsi que  celui de ma sœur et mon frère. Je veux au moins envoyer celui de ma sœur le plus rapidement possible. Elle a fait la manœuvre pour optimiser son REER et elle aimerait éviter de payer des intérêts trop longtemps sur son emprunt. 🙂

Pour ma part, malgré que j’avais rempli le formulaire T1213 pour que mon employeur retienne moins d’impôt en 2020, j’estime quand même recevoir un remboursement d’impôt avoisinant 1 500 $. Devinez ce que j’en ferai?

Pour les prochains articles à venir sur ce blogue, je pense écrire un article sur ma pire erreur financière (je vous laisse deviner laquelle) et son coût de renonciation associé. Je mijote aussi un article sur le fond d’urgence. Si vous avez des sujets spécifiques à me suggérer pour un futur article, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires.

Au plaisir!

Bilan de janvier 2021

Bonjour!

Déjà un mois derrière nous! Malgré que ce soit une période plutôt ennuyante de l’année, même sans pandémie, on dirait que je ne vois pas le temps passer. Il faut dire que mon blogue et ma page Facebook me tiennent assez occupée, sans compter les heures supplémentaires que j’ai faites au travail et le temps que j’ai passé à me préparer pour une entrevue. 

Bref, le meilleur remède pour survivre à cette interminable pandémie, c’est de se garder occupée. 🙂

Alors nous voilà déjà rendus au 1er février. Voyons voir comment ma valeur nette a progressé dans le dernier mois.

Valeur nette au 31 janvier 2021

Actifs
Compte bancaire :
CELI Questrade :
CRI Questrade :
REER Questrade :
REER FTQ :
REER Fondaction :
Non-enregistré :
1 369 $
32 176 $
43 405 $
33 916 $
5 752 $
13 427 $
307 $
Total d’actifs :130 352 $
Passifs
Prêt automobile :
Marge de crédit :
Mastercard Tangerine :
Amex Air Miles :
BMO Air Miles :
Amex Aeroplan :
8 192 $
1 000 $
0 $
0 $
31 $
11 $
Total de passifs :9 234 $
Valeur nette121 118 $
Variation+ 3 313 $

Ma valeur nette est maintenant à 121 118 $! On parle d’une augmentation de 3 313 $ par rapport au 31 décembre 2020. Ce fut un bon mois pour les rendements en général… jusqu’à la toute dernière semaine. Peu importe, car je continue de suivre mon plan d’épargne et d’investissement et je continue de voir mes placements augmenter lentement, mais sûrement. 🙂

D’ailleurs, une lectrice m’écrivait dernièrement et se demandait si la valeur mensuelle des placements boursiers était la meilleure manière pour évaluer la valeur nette. Elle était d’avis que ça « fait fluctuer le bilan d’un mois à l’autre de manière excessive et c’est décourageant durant les périodes de baisse. »

Je dois lui accorder que de faire un suivi aussi rapproché de ma valeur nette implique beaucoup de fluctuations. Toutefois, je suis consciente que ça fait partie de la game et j’ai une excellente tolérance au risque. Comme je fais déjà le suivi de ma valeur nette de près dans mes fichiers personnels, j’ai décidé de l’inclure sur mon blogue sur une base mensuelle, en même temps que le suivi de mes dépenses. 🙂

Je réalise toutefois que sur la page dédiée à ma valeur nette, je devrai éventuellement compresser les données sur le graphique (faute d’espace), possiblement sur des intervalles de trois mois. Ça devrait arrondir un peu la courbe. 😉

Changement au portefeuille

J’ai emboîté 2021 avec quelques petits changements dans mon portefeuille. Comme je l’ai déjà mentionné avant, mes principaux placements sont chez Questrade, répartis dans un CRI, un REER et un CELI. Dans les trois comptes, j’y détenais que XEQT, un FNB tout-en-un d’iShares composé à 100 % en actions, dont environ 22 % sont des actions canadiennes.

Réduction du home country bias

Certaines lectures, notamment le blogue d’Ed Rempel, m’ont amené à réfléchir au home country bias, c’est-à-dire d’être trop largement exposé aux actions de son propre pays. En effet, le Canada représente environ 3 % de l’économie mondiale et repose essentiellement sur les ressources et le secteur financier. Sachant ceci, comment est-ce une bonne diversification de détenir 22 % de son portefeuille en actions canadiennes?

D’autant plus que j’ai (malheureusement) environ 15 % de mon portefeuille dans des fonds de travailleurs qui investissent uniquement dans des entreprises locales. Bref, mon home country bias est assez important. Ça revient en fait à environ 33 % de mon portefeuille total investis en actions canadiennes.

Après mûre réflexion, j’ai choisi ZGQ (gracieusement porté à mon attention par un lecteur de ce blogue, d’ailleurs) pour réduire mon home country bias un peu, en plus d’aller chercher un peu plus d’actions des pays émergents. Ce FNB cherche en fait à reproduire le rendement de l’indice MSCI All Country World High Quality.

J’ai toutefois fait le changement uniquement dans mon CELI, dans lequel je veux aller chercher le maximum de rendement. Je détiens toujours XEQT dans mon CRI et mon REER. Je réduirai ainsi graduellement l’exposition totale de mon portefeuille aux actions canadiennes au fur et à mesure que j’ajouterai des cotisations au CELI.

Un peu de FOMO (Fear of Missing Out)

Eh oui, je me suis laissée tenter par le Bitcoin après qu’il ait baissé de son all time high au début janvier. J’en ai donc profité pour m’informer un peu plus sur le Bitcoin avant d’investir une certaine somme. Initialement, j’ai décidé de le faire par l’achat de quelques unités du nouveau FNB QBTC. De cette façon, je peux profiter des gains potentiels du Bitcoin dans mon CELI, ce qui ne peut pas être fait par la méthode traditionnelle.

Par la suite, j’ai continué de m’informer et j’ai appris l’existence de l’application montréalaise Shakepay. J’ai décidé de réellement acheter du Bitcoin de cette façon. En fait, en utilisant un lien de parrainage, j’obtenais 30 $ en achetant pour 100 $ de cryptomonnaie. Pourquoi pas? Un rendement instantané de 30 %. 😉

Pour plus de détail sur l’utilisation de Shakepay ou sur le Bitcoin en général, L’investisseur caféiné a récemment publié un article sur le sujet.

Concrètement, je préfère me fixer une limite à 1 % de mon portefeuille à l’égard de la cryptomonnaie. Je me dis qu’avec une limite, ça empêche de faire des folies. De plus, c’est une somme que je suis prête à perdre. Et si jamais je fais un bon coup, tant mieux! Je n’ai pas l’intention de faire de spéculation avec, mais bien de buy and hold comme mes autres placements.

Épargne

Voici le détail de mon épargne de janvier sur chacune de mes rentrées d’argent :

  • 14 janvier : 750 $ sur 1 710,67 $ net (44 % d’épargne)
  • 28 janvier :  1 035 $ sur 2 005,17 $ net (52 % d’épargne)
  • Total d’épargne :  1 785 $ pour le mois de janvier ou 48 % d’épargne

Sur les 1 785 $ épargnés, j’ai cotisé 1 550 $ à mon CELI et j’ai acheté pour 235 $ de cryptomonnaie en dehors d’un compte enregistré.

La paie plus élevée se justifie par quelques heures supplémentaires en janvier. Sinon, je trouve que ça paraît que j’ai recommencé à payer du RRQ.

De plus, à partir de la fin février, j’aurai de plus grosses paies en général, car j’ai obtenu une promotion! Avant les fêtes, j’avais appliqué sur un poste d’un niveau supérieur, dans une autre équipe. Je n’avais pas nécessairement beaucoup d’espoir d’avoir des nouvelles, comme je ne connaissais personne de cette équipe. On le sait : mieux vaut connaître quelqu’un que quelque chose. Finalement, j’ai eu l’appel! Quelques jours après l’entrevue, on m’offrait le poste. 🙂

Ainsi, je passerai d’un salaire annuel de base de 71 180 $ à 76 600 $, ce qui représente donc une augmentation de 7,6 %. Il y aura également l’augmentation annuelle en avril qui devrait être autour de 3 %, ce qui porterait alors mon salaire à 78 898 $.

Je ne fais pas juste parler d’augmenter ses revenus. Il faut bien que les bottines suivent les babines! Et je préfère le faire en augmentant mon salaire horaire qu’en faisant plus d’heures. 🙂

Finalement, mon objectif d’épargne de 25 000 $ en 2021 sera un peu plus facile à atteindre que je pensais. Vous me connaissez assez pour vous douter que je prévois épargner 100 % de mon augmentation. 🙂

Relevé de dépenses

DateMontantDescription
2021-01-01120,00 $Frais annuels American Express
2021-01-016,79 $Starbucks
2021-01-027,15 $Spotify
2021-01-0210,00 $Don de charité
2021-01-0218,39 $Mondou
2021-01-0213,41 $Essence
2021-01-0396,42 $Épicerie
2021-01-04497,50 $Loyer
2021-01-04403,85 $Prêt automobile
2021-01-0514,39 $Assurance habitation
2021-01-0548,04 $Assurance auto
2021-01-0714,23 $Subway
2021-01-0712,50 $SAQ
2021-01-097,70 $Netflix
2021-01-093,40 $Starbucks
2021-01-1329,50 $Hydro-Québec
2021-01-1371,95 $Assurance habitation
2021-01-15403,85 $Prêt automobile
2021-01-173,40 $Starbucks
2021-01-17101,00 $Épicerie
2021-01-2125,21 $Pharmacie
2021-01-233,40 $Starbucks
2021-01-2511,09 $Pharmacie
2021-01-2820,82 $Essence
2021-01-2815,29 $Épicerie
2021-01-282,70 $Starbucks
2021-01-29403,85 $Prêt automobile
2021-01-3027,60 $Internet résidentiel
2021-01-313,40 $Starbucks
Total :2 396,83 $

Pour le mois de janvier, j’ai 2 396,83 $ de dépenses total, ou 28 761,96 $ annualisés. Si on oublie les remboursements de mon prêt automobile, ça revient à 1 185,28 $ ou 14 223,36 $. Gros écart entre les deux, car j’avais trois paiements sur ma voiture ce mois-ci.

Sinon, les mois se suivent et se ressemblent! Je devrais avoir honte : 23,09 $ en café Starbucks. Pensez-y! Ça fait 277,08 $ par année! Ça nécessiterait 6 927 $ en placements pour financer cette mauvaise habitude avec des revenus passifs! Vivement qu’on puisse faire autre chose que des rides de char. 😉

Également, on retrouve quelques transactions en lien avec du Travel Hacking, comme les frais annuels sur ma American Express Aeroplan (lien affilié) de 120 $. J’ai également payé le solde de ma police d’assurance habitation pour m’aider à atteindre les dépenses requises sur ma Mastercard BMO AIR MILES pour débloquer le bonus de 850 miles. Encore une fois, je n’ai pas dépensé plus pour faire des points, je n’ai que devancé une dépense. 🙂

Pas drôle, pareil. Le plus gros challenge pour moi avec le Travel Hacking présentement, c’est de trouver une façon d’atteindre les seuils de dépenses nécessaire pour débloquer mes bonus. Heureusement, Milesopedia donne de bonnes astuces pour y parvenir. 

Liste de lecture

Ceux abonnés à ma page Facebook l’auront remarqué : je suis une fervente lectrice. Je lis souvent plusieurs livres en parallèle, en plus des audiobooks occasionnels. Qui sait, peut-être atteindrai-je un jour le niveau de Warren Buffett (traduction libre) :

Lisez 500 pages de ce type chaque jour. C’est ainsi que fonctionne l’apprentissage. Ça s’accumule, comme les intérêts composés. Vous pouvez tous le faire, mais je vous garantis que vous ne serez pas nombreux à le faire.

En plus de lire, j’aime aussi échanger sur mes différentes lectures et savoir ce que les autres lisent. Dans cet ordre d’idée, j’ai pensé que d’ajouter ce segment à mes bilans mensuels pourrait vous intéresser. 🙂

Ainsi, ma liste de lecture de janvier ressemblait à ceci : 

Je dois l’avouer : je suis une junkie de croissance personnelle. J’essaie quand même d’équilibrer un peu entre la fiction et non fiction. D’ailleurs, vous ne serez sûrement pas surpris d’y voir un roman de Star Trek à l’occasion.

De cette liste, celui que je vous recommande le plus est définitivement The Psychology of Money. Pour moi, c’était un parfait mélange de deux sujets qui me passionnent.  Également, quiconque a de la difficulté à faire des changements durables dans sa vie bénéficierait de lire The Power of Discipline.

Ça va aller vite!

J’ai bien l’impression que février, avec ses 28 jours, passera comme un coup de vent.

Mon article de lundi prochain portera sur le processus d’entrevue et comment bien s’y préparer, surtout quand on est une introvertie (comme moi). La semaine suivante, je me permettrai une petite pause. Je commencerai alors mes nouvelles fonctions et je veux pouvoir me concentrer là-dessus. 🙂

Ainsi, j’aurai deux semaines pour vous concocter un article sur ma stratégie de décaissement. Vous êtes plusieurs à me le demander, alors je veux être à la hauteur! FIRE Habits a toutefois mis la barre haute avec son propre article sur le sujet. Raison de plus pour me donner deux semaines pour le rédiger.

J’aurai également accès à mes T4 et Relevé 1 le 16 février. Nerd comme je suis, je risque de commencer à faire des déclarations de revenus peu de temps après. En plus de la mienne, je fais toujours celles de ma sœur et de mon frère. 🙂

J’ai particulièrement hâte de faire la déclaration de revenus de ma sœur pour appliquer le plus parfaitement possible la méthode pour optimiser ses cotisations REER, et ce, avant le 1er mars. 

D’ailleurs, avez-vous des suggestions pour un bon logiciel qui permet de faire multiples déclarations de revenus? J’ai toujours acheté Impôt Expert depuis 2014, sans trop regarder ce que les autres options offraient. Je suis ouverte aux suggestions!

À la prochaine!

Bilan 2020

Je ne vous mentirai pas. Je ne suis pas du tout fâchée d’avoir tourné la page sur 2020! Une année qui en a paru dix, mais qui a quand même curieusement passé vite, avec un peu de recul. Une année qui aura marqué l’histoire, assurément.

J’aime penser que cette année aura aussi marqué mon histoire. C’est vraiment l’année qui m’a permis de prendre les rênes de ma vie financière. Maintenant que cette année unique est derrière nous, l’heure est au bilan! Je serai fidèle à moi-même et je vous présenterai autant de chiffres que possible. 🙂

Mon chiffre magique

Comme vous le savez déjà, je vise la liberté financière en accumulant 375 000 $ en placements qui me généreraient 15 000 $ de revenus passifs, et ce, selon la règle du 4 %.

Alors, où est-ce que je me situe par rapport à mon objectif?

J’ai terminé l’année avec 125 500 $ en placements personnels. À cela, j’ajoute la valeur approximative de mon RRPD de 26 000 $. Je peux donc dire que mon fond de liberté s’élevait à 151 500 $ en date du 31 décembre 2020. Donc, je suis environ à 40 % de mon objectif.

Une autre façon de mettre les choses en perspective, c’est d’appliquer 4 % sur ce que j’ai accumulé jusqu’à maintenant. En date du jour, mes placements me fourniraient donc un revenu passif annuel de 6 060 $. Je suis donc à 8 940 $ de revenus passif de mon objectif.

Si on décortique encore plus, on peut aussi conclure qu’à 6 060 $ par année, ça payerait présentement mon loyer. En effet, c’est l’équivalent de 505 $ par mois en revenu passif et mon loyer m’en coûte 497,50 $ par mois. 🙂

À titre de comparaison, j’avais 73 000 $ en placements personnel et 14 000 $ dans mon RRPD, pour un total de 87 000 $ en date du 31 décembre 2019. On parle donc d’une augmentation de 64 500 $ (ou 74 %) en douze mois! Je suis extrêmement satisfaite de cette progression!

Maintenant, je dois être réaliste et ajuster mon objectif en fonction de l’inflation. Ainsi, j’ajoute un 2 % à mon objectif et j’obtiens donc 15 300 $ en dépenses annuelles ou un chiffre magique de 382 500 $ en dollars de 2021. 🙂

Valeur nette

Vous êtes pas mal déjà au courant de ce volet grâce à la page prévue à cet effet, en plus de mon bilan mensuel de décembre 2020.

Tout de même, je suis fière et heureuse de réitérer qu’en 2020, j’ai atteint une valeur nette de 117 805 $.

En comparaison, ma valeur nette en date du 31 décembre 2019 était de 55 444 $. On parle donc d’une augmentation de 112 % en douze mois.

Quelle année!

Rendements

L’année 2020 aura été certainement remplie de rebondissements sur les marchés boursiers. À titre d’exemple, regardez le rendement du S&P 500 ou celui du S&P/TSX 60 dans les douze derniers mois. Comme j’investis dans des FNB indiciels, cela a eu un impact direct (et positif) sur mes rendements.

D’ailleurs, Passiv me permet de voir l’impact (relativement minime) que les soubresauts de la bourse ont eu sur mon portefeuille pendant les douze derniers mois :

La ligne du haut représente la valeur de mon portefeuille en comparaison avec la ligne du bas qui représente mes contributions totales.

Voici l’importance de garder le cap et de toujours continuer d’épargner et d’investir sur une base régulière, peu importe les soubresauts.

Pour l’ensemble de mes placements personnels, j’ai obtenu les rendements suivants, selon Questrade :

Si seulement ça pouvait toujours être comme ça. 🙂

Changement de stratégie

Je dois dire que j’ai profité d’heureux hasards pendant l’année. Au moment de la baisse importante en mars 2020, j’avais un portefeuille hybride qui ressemblait à un mélange de l’ancien modèle du Canadian Couch Potato et du All Weather Portfolio de Ray Dalio. Cela m’a permis de ne pas trop subir les secousses du marché.

En plus, j’ai eu des rentrées d’argent considérables pendant le creux, soit un remboursement d’impôts, un bonus et des remboursements pour un voyage annulé. J’ai injecté toutes ces sommes au bon moment et j’en ai clairement bénéficié par la suite.

Également, j’ai eu envie de faire des changements à mon portefeuille et à force d’entendre parler des FNB tout-en-un, j’ai décidé de changer la majorité de mon portefeuille pour XEQT. Par le fait même, j’ai profité d’un autre heureux hasard. J’ai vendu une quantité considérable de MNT (de l’or) pendant qu’il était à son sommet pendant l’été.

Au final, mon portefeuille aura augmenté de 20 544 $ en rendement seulement. J’ai encore un peu de mal à croire que cette somme s’est accumulée toute seule! C’est exactement la preuve de la puissance de faire travailler son argent, plutôt que de travailler pour de l’argent.

Dividendes

Bien que mon style d’investissement ne soit pas axé sur la production de dividendes, certains FNB que je détenais ou détiens toujours versent des dividendes. Ce n’est pas la mer à boire, mais j’ai reçu 1 200 $ en dividendes en 2020. En comparaison, j’avais reçu 1 056 $ en 2019. La différence est plutôt minime, considérant la différence de valeur de mes placements dans les douze derniers mois. Cela s’explique par les changements de FNB que j’ai fait au courant de l’année.

Une chose est certaine : on ne dit jamais non à de l’argent qui se dépose tout bonnement dans son compte. Par ailleurs, ces sommes ont tous été réinvestis.

Dépenses

Bien que tous les livres de finances personnelles du monde expliquent à quel point il est important de faire un suivi de ses dépenses, je n’ai commencé qu’en août dernier. Alors je n’ai pas l’information pour l’année complète, mais voici le détail d’août à décembre :

Cela donne une moyenne mensuelle de 2 138 $, ou une somme annualisée de 25 654 $.

Également, je tiens à faire le même exercice, mais sans comptabiliser les remboursements de mon prêt automobile. Comme ce prêt ne me suivra pas dans la retraite, je voulais avoir une idée de mon niveau de dépense actuel sans cette dépense encombrante (et non représentative).

  • Août : 1 090 $
  • Septembre : 1 761 $
  • Octobre : 1 042 $
  • Novembre : 1 599 $
  • Décembre : 1 396 $

C’est beaucoup mieux, n’est-ce pas? On parle alors d’une moyenne mensuelle de 1 377 $, ou d’une somme annualisée de 16 529 $.

Considérant que j’estimais 15 000 $ en dépenses de retraite annuelles (en dollars de 2020) et que mes dépenses actuelles ne sont pas encore optimisées (notamment via l’arbitrage géographique), je trouve que je ne suis pas si loin du compte. 🙂

Revenu

D’après mon dernier bordereau de paye, j’ai terminé l’année avec un revenu d’emploi (brut) de 78 050 $. En comparaison, j’avais terminé l’année avec 63 288 $ en 2019. On parle donc d’une augmentation de 24 %. Il faut dire que j’avais aussi 27 payes en 2020 au lieu de 26, et que j’ai obtenu une belle augmentation de salaire. Ça aide. 🙂

C’est rien de majeur, mais digne de mention : j’ai obtenu 340 $ en carte-cadeaux Amazon grâce à Swagbucks et 260 $ en faisant des « missions » grâce à Field Agent (surtout avant la pandémie et pendant l’été). D’ailleurs, merci à tous ceux s’étant inscrits à Swagbucks en utilisant mon lien de parrainage!

Épargne

Je suis plus que satisfaite de mon taux d’épargne en 2020 qui s’établit à 50 %!

Comme je l’expliquais ici, je préfère utiliser une formule très simple, soit :

(Somme épargnée / revenu net) * 100

En effet, j’ai épargné la coquette somme de 27 055 $ sur un revenu d’emploi net de 49 371 $, auquel j’additionne mon remboursement d’impôt de 5 000 $, pour un total de 54 371 $. Je tiens à préciser qu’il s’agit ici de mon épargne personnelle uniquement. Ça n’inclut pas les cotisations à mon régime de retraite, ou toute autre forme d’épargne forcée.

Je ne notais pas tout en détail à l’époque, mais j’estime mon taux d’épargne de 2019 à environ 27 % selon la même formule que mentionnée précédemment. À l’époque je ne visais pas encore l’indépendance financière. Je n’épargnais donc pas aussi agressivement que maintenant. C’était tout de même un bon taux d’épargne comparativement à la moyenne des gens. Avec 50 % en 2020, on commence à jaser. 😉

Calcul alternatif

Histoire de me prêter au jeu (et de comparer des pommes avec des pommes), j’ai considéré la formule de calcul employée par Retraite 101 (également reprise par FIREhabits). Vous retrouverez la formule en question dans l’article. Entre autres, celle-ci comptabilise les contributions au régime de retraite, en plus de celles de l’employeur. Nécessairement, ça gonfle le chiffre.

En employant cette formule, j’obtiens 62 %. J’étais bien surprise du résultat!

Toutefois, pour mes objectifs personnels, je préfère comptabiliser seulement mon épargne volontaire. C’est ce volet qui a du mérite, à mes yeux. 🙂

Travel Hacking

J’ai commencé à m’intéresser au Travel Hacking cette année, notamment après avoir lu Quit Like a Millionnaire qui en vantait les avantages pour diminuer leurs dépenses de voyage.

J’ai commencé simplement avec la Visa Infinite TD Aeroplan en mars (bonus de 30 000 points Aeroplan), puis la CIBC Visa Infinite Aeroplan en juillet (pour un bonus de 20 000 points Aeroplan).

Je me suis informée encore plus sur toute la mécanique de la chose (grâce à Milesopedia) et en novembre, j’ai fait d’autres demandes. J’ai pris la Platine AIR MILES American Express (pour un futur bonus de 3 000 milles Air Miles), la American Express Aeroplan (pour un futur bonus de 20 000 points Aeroplan + une passe-compagnon) et la Mastercard BMO AIR MILES (pour un futur bonus de 950 milles Air Miles).

À tous ces bonus s’ajoute également l’accumulation normale de points en fonction des dépenses.

Ainsi, en 10 mois, j’ai réussi à cumuler les points suivants pour d’éventuels voyages :

  • Aeroplan : 72 212
  • Air Miles : 1 182

Ce que je peux acheter avec mes points

J’ai encore trop peu de milles Air Miles pour acheter quoique ce soit, puisque j’ai commencé récemment à en cumuler.

Par contre, je commence à cumuler un nombre intéressant de points Aeroplan. Vous pouvez jeter un œil sur cette page pour une idée du genre de vols que cela peut offrir. À titre d’exemple, je pourrais présentement payer cinq vols aller-retour courts en Amérique du Nord (ex. : Toronto, New York, Washington DC) ou trois vols aller-retour longs (ex. : le Mexique ou la Californie) avec mes points. Je n’aurais qu’à payer les taxes.

Plus concrètement, ma première destination voyage après cette pandémie sera Hawaï (que j’ai dû annuler en avril 2020). Présentement, un aller-retour (YQB-KOA) avec des dates prises au hasard me coûterait 34 100 points Aeroplan et 189,66 $ en taxe. Une fois que j’aurai obtenu ma passe-compagnon, je pourrai amener quelqu’un avec moi (ma soeur) pour le même nombre de points. Seulement les taxes seraient alors payables en double.

Si je fais le même exercice sur Google Flights pour les mêmes dates au hasard, je constate que les billets les moins chers sont à 635,00 $ par personne. On parle donc d’une économie de 445,34 $ par personne.

Bref, ne pas profiter du Travel Hacking, c’est laisser de l’argent sur la table. 🙂

Blogue

Finalement, je voulais mentionner très humblement qu’en seulement trois mois, j’ai rédigé (et traduit) 14 articles pour ce blogue. Je dois avoir quelque chose d’intéressant à raconter, car j’ai eu 3 741 visiteurs en 2020. Ma page Facebook est également rendue à plus de 600 likes en date du jour!Wow!

En toute honnêteté, je ne m’attendais pas à avoir de réel succès. Je voulais surtout avoir un endroit où mettre mes idées en place et m’aider à me structurer. À en croire les commentaires positifs que je reçois, je crois réussir à rejoindre des gens et j’en suis vraiment reconnaissante. C’est vraiment une belle expérience enrichissante de discuter avec vous tous.

J’adore également la complicité qui se crée naturellement entre blogueurs. Je fais donc une mention honorable à mes chers collègues blogueurs FIREhabits, L’investisseur caféiné, Gère ton bacon et Retraite 101.

Gérer ses finances personnelles comme une entreprise

Je suis peut-être un peu intense de faire un bilan détaillé comme ça, mais vous commencez à me connaître un peu. Que voulez-vous, j’aime les chiffres. C’est la faute de mon cerveau de Vulcain. D’ailleurs, je constate que vous aimez les chiffres aussi, à en croire la tendance du trafic sur mon blogue.

Également, le fait de mettre des chiffres concrets sur tous ces volets me permet de voir ma progression. Ça, c’est très encourageant.

Je ne peux m’empêcher de penser au livre La retraite à 40 ans de Jean-Sébastien Pilotte (Jeune Retraité). Plus précisément, ce passage du chapitre intitulé Devenir le PDG de sa vie :

La première étape vers l’indépendance financière est la plus déterminante pour le succès du projet. Il s’agit d’avoir la volonté de prendre ses finances en main. Il est temps de passer de concierge à PDG. Enlevez vos gants de caoutchouc bleus et mettez votre plus belle cravate. Vous êtes promu! Il faut dire que personne d’autre n’avait postulé l’emploi.

Pour entreprendre votre mandat, vous devrez comprendre et analyser votre situation financière actuelle. Où va votre argent? Quelles sont vos principales dépenses? Quel est votre avoir? Tant de questions essentielles à votre santé financière et, ultimement, à votre qualité de vie. Tel un PDG qui arrive en poste, il vous faudra éplucher l’oignon, couche par couche. Et surtout, sans pleurer! Vous aurez certainement à sortir de votre zone de confort et à faire certains constats désagréables, mais c’est le moment de crever l’abcès.

J’avais particulièrement aimé ce passage. Ça résonne vraiment avec ma vision des choses. Comment est-ce que qu’on peut espérer s’améliorer et avancer, si on n’a aucune idée d’où on se situe?

Gratitude et remerciements

Le moins qu’on puisse dire, c’est que 2020 a été une année vraiment particulière. Peu importe les aspects moins agréables de l’année, il y a toujours moyen de trouver du positif. Je crois que ce bilan en fait état.

Bilan financier mis à part, je suis également remplie de gratitude pour ce blogue et tout ce que ça m’apporte. En plus de me découvrir un certain talent pour l’écriture, mes articles me permettent de toucher des gens et d’échanger avec ceux-ci. J’en suis si reconnaissante de pouvoir discuter d’un sujet qui me passionne avec des personnes tout aussi passionnées.

Merci de me lire. Merci de commenter (c’est en quelque sorte ma paye!). J’aime savoir ce qui résonne chez vous dans mes écrits. J’adore quand vous me partagez vos propres calculs ou vos suggestions. Sincèrement, n’hésitez pas à me contacter. J’adore discuter finances personnelles et indépendance financière.

Je suis prête à affronter tout ce que 2021 me réserve. Comme vous le savez déjà, j’ai déjà établi des objectifs concrets pour la nouvelle année. J’ai donc du pain sur la planche!

C’est peut-être la difficulté qui en fait le prix.

– Odo (Star Trek Deep Space Nine)

On garde le cap. Le meilleur reste à venir.

Bilan de décembre 2020

Bonjour!

Enfin, une nouvelle année qui débute!

À tous mes lecteurs, je vous souhaite une belle et heureuse année, remplie de richesse et prospérité, évidemment, mais aussi de bonheur et surtout de santé. J’espère que nous aurons tout autant de plaisir ensemble à apprendre et s’encourager sur la route de l’indépendance financière.

Je nous souhaite également que cette vilaine pandémie s’efface peu à peu et que nous retrouvions un semblant de normalité dans nos vies respectives. Je ne sais pas pour vous, mais je ne dirais pas non à un voyage ou deux! 😉

Avant de complètement tourner la page, je me dois de faire mon habituel bilan mensuel pour décembre 2020. D’ailleurs, avec du recul, je remarque que ces bilans m’ont permis, dans les derniers mois, de vraiment suivre de près où va exactement mon argent et d’évaluer le réalisme de mes objectifs FIRE.

Je continuerai d’ailleurs cette bonne habitude dans la nouvelle année, comme je le mentionnais dans mon article sur mes objectifs 2021.

Alors sans plus tarder, allons-y avec les détails croustillants.

Valeur nette au 31 décembre 2020

Actifs
Compte bancaire :
CELI Questrade :
CRI Questrade :
REER Questrade :
REER FTQ :
REER Fondaction :
1 624 $
29 608 $
43 118 $
33 679 $
5 752 $
13 427 $
Total d’actifs :127 208 $
Passifs
Prêt automobile :
Marge de crédit :
VISA CIBC :
Mastercard Tangerine :
Amex Air Miles :
BMO Air Miles
Amex Aeroplan :
9 403 $
0 $
0 $
0 $
0 $
0 $
0 $
Total de passifs :9 403 $
Valeur nette117 805 $
Variation+ 7 692 $

En toute transparence, je vous avoue n’avoir jamais osé espérer finir l’année avec une valeur nette aussi élevée. Je suis si reconnaissante d’avoir réussi à épargner autant tout au long de l’année, dans les périodes creuses comme dans les hautes. En suivant mon plan d’épargne automatique et régulier (i. e. à chaque jour de paye aux deux semaines), j’ai pu profiter de la variation des prix des marchés tout au long de l’année. On parle ici de profiter du dollar-cost averaging.

Il faut dire que je faisais aussi un effort pour en investir un peu plus qu’à la normale quand les marchés étaient à la baisse, aussi. 🙂

Il n’y a pas si longtemps que j’espérais finir l’année avec 100 000 $ en valeur nette. Je ne m’attendais certainement pas à finir avec 117 805 $, soit 17,8 % de plus que j’espérais. Je suis extrêmement satisfaite de mes résultats après une telle année. Comme quoi il y a du positif à 2020. 🙂

C’est donc avec une valeur nette très motivante que j’entame un nouveau mois et une nouvelle année!

Remboursement de dette

Également, j’ai atteint un nouveau jalon au niveau de mon passif. Mon prêt automobile a descendu sous la barre des 10 000 $! Ce que j’ai hâte de le voir disparaître de mes bilans, lui.

D’ailleurs, certains se demandent peut-être pourquoi je ne rembourse pas le solde pour m’en débarrasser une bonne fois pour toutes. Après tout, j’ai l’argent nécessaire dans mon CELI.

Il s’agit réellement d’une question de coût d’opportunité. Si je sors presque 10 000 $ de mon CELI pour rembourser mon solde, je renonce au rendement que j’aurais pu aller chercher sur cette somme investie. Bien sûr, le rendement que je pourrais aller chercher est hypothétique et ne peut pas être prédit ni garanti. Cependant, je crois qu’il y a de bonnes chances que le rendement soit plus élevé que le taux d’intérêt sur mon prêt automobile.

Croyez-le ou non, le taux d’intérêt sur mon prêt est de 0,04 %.

Vous comprenez le dilemme? Alors bien que l’appel d’être libre de toute dette est fort, je ne peux renoncer au rendement de mes placements pour réduire à néant une dette qui ne me coûte presque rien en intérêt.

J’ai quand même fait un compromis entre l’émotion (être debt free) et le rationnel (favoriser un rendement dans mon CELI) en augmentant mes versements périodiques au maximum. J’ai ainsi réduit mon amortissement de plus de deux ans. L’échéance sera novembre 2021 au lieu de décembre 2023. 

Par contre, je n’écarte pas la possibilité d’injecter des sommes supplémentaires durant l’année. Par exemple, je m’attends à un remboursement d’impôts au printemps, ainsi qu’un possible bonus. Si j’utilise ces sommes pour rembourser mon prêt, alors je réduis encore plus l’amortissement. 

Toutefois, vendre des placements pour rembourser ma dette est la dernière chose que je veux faire.

Épargne

Voici le détail de mon épargne de décembre sur chacune de mes rentrées d’argent :

  • 3 décembre : 1 200 $ sur 2 148,84 $ net (56 % d’épargne)
  • 17 décembre : 1 000 $ sur 1 892,52 $ (53 % d’épargne)
  • 31 décembre :  1 000 $ sur 1 897,52 $ net (53 % d’épargne)
  • Total d’épargne :  3 200 $ pour le mois de décembre ou 54 % d’épargne

Sur les 3 200 $ épargnés, j’ai investi la totalité dans mon CELI. Il me restait ainsi 44 000 $ de cotisations CELI à la fin de l’année, auxquels s’ajoute maintenant le nouveau plafond de cotisation de 6 000 $ pour 2021.

J’ai encore réussi à épargner de grosses sommes à chaque paye, considérant (eh oui, encore) le confinement et les petites dépenses associées. Le fait que j’avais trois payes plutôt que deux en décembre aide également beaucoup, sans oublier les quelques heures supplémentaires sur la première. Par ailleurs, j’ai eu 27 payes en 2020, plutôt que 26. Cela arrive apparemment une fois tous les 11 ans!

Relevé de dépenses

DateMontantDescription
2020-12-01497,50 $Loyer
2020-12-0199,84 $Épicerie
2020-12-0119,72 $Essence
2020-12-0118,63 $SAQ
2020-12-027,15 $Spotify
2020-12-0210,00 $Don de charité
2020-12-04403,85 $Prêt automobile
2020-12-0427,36 $Laine
2020-12-056,79 $Starbucks
2020-12-0714,39 $Assurance habitation
2020-12-0748,04 $Assurance auto
2020-12-097,70 $Netflix
2020-12-0929,50 $Hydro-Québec
2020-12-124,37 $Dollarama
2020-12-14109,33 $Épicerie
2020-12-1413,90 $Essence
2020-12-18403,85 $Prêt automobile
2020-12-196,79 $Starbucks
2020-12-21230,43 $Immatriculation
2020-12-23206,55 $Airbnb
2020-12-236,93 $Épicerie
2020-12-253,40 $Starbucks
2020-12-2927,60 $Internet résidentiel
Total :2 203,62 $

Pour le mois de décembre, j’ai dépensé 2 203,62 $ au total, ou la somme annualisée de 26 443,38 $. Si on oublie les remboursements de mon prêt automobile, cela revient à 1 395,92 $ en dépenses totales, ou 16 750,98 $ annualisés. Ça me semble très raisonnable!

Il y a peu de différence avec les mois précédents encore une fois. Il n’y a pas eu beaucoup d’occasions pour faire des folies! J’ai passé les fêtes avec ma sœur à notre appartement, par souci des mesures sanitaires imposées. Pour Noël, on avait déjà convenu de ne pas se faire de cadeau. En fait, on considère toutes les deux ne manquer de rien et on ne voulait pas acheter un bidule inutile juste pour dire. On préfère de loin s’offrir des expériences (billets de spectacle, activités, voyage) et celles-ci sont plutôt limitées de nos jours. Ce fut définitivement le temps des Fêtes le moins coûteux que j’ai vécu! 🙂

Les dépenses un peu plus farfelues sont généralement en lien avec la préservation de ma santé mentale en période de confinement. Vous remarquerez donc quelques cafés Starbucks par-ci, par-là, encore une fois, ou une visite à la SAQ. J’ai également puisé dans mon compte voyage pour réserver un petit chalet avec ma sœur pour quelques nuits en janvier. Après les derniers mois, on a comme envie de voir autre chose que notre 4 et demi (et nos voisins bruyants).

Je n’ai toujours pas de frais reliés à mon forfait cellulaire ce mois-ci. D’ailleurs, un énorme merci aux deux personnes qui ont utilisé mon code Fizz (N5MMB)! C’est toujours agréable d’avoir 50 $ applicable sur sa facture de forfait mobile. Une belle façon de réduire nos dépenses respectives. 🙂

Quel mois, quelle année!

Voilà, c’était le bilan pour décembre. Un mois inhabituellement uneventful, mais tout de même profitable pour mes objectifs d’épargne. Ce ne sera que partie remise pour célébrer entre familles et amis, j’en suis certaine. 

Mon prochain billet sera officiellement la dernière page de 2020, car je ferai un bilan de l’année complète, à l’égard de différents aspects financiers. Vous le savez, j’aime les chiffres et statistiques et j’en aurai pleins à vous offrir.

À force de lire mes bilans mensuels, est-ce que certains d’entre vous ont commencé à suivre de près leurs dépenses comme je le fais? Avez-vous été surpris d’où va réellement votre argent? Avez-vous remarqué que le simple fait de noter chaque dépense vous amène à dépenser plus consciemment?

Pour ma part, la démarche est plus que bénéfique! J’espère qu’elle l’est également pour vous ou bien que vous tenterez l’exercice bientôt. 🙂

À la semaine prochaine!

Bilan de novembre 2020

Bonjour!

Déjà l’heure du bilan de novembre! C’est fascinant comment la perception du temps est relative, particulièrement cette année. D’un côté, je n’arrive pas à croire que l’année tire déjà à sa fin. De l’autre, j’ai l’impression que la pandémie est interminable et que chaque journée de confinement passe d’une lenteur indescriptible. 

Mais on n’est pas ici pour parler de ça. L’heure est aux chiffres! De beaux chiffres, qui plus est. 🙂

Valeur nette au 30 novembre 2020

Actifs

Compte bancaire :
CELI Questrade :
CRI Questrade :
REER Questrade :
REER FTQ :
REER Fondaction :

Total d’actifs :


1 237 $
25 950 $
42 414 $
33 063 $
5 182 $
12 015 $

120 448 $
Passifs

Prêt automobile :
Marge de crédit :
VISA CIBC :
Master Card Tangerine :
American Express :

Total de passifs :


10 210 $
0 $
0 $
0 $
125 $

10 335 $
Valeur nette110 113 $
Variation+ 11 697 $

Vous vous souvenez du 100 000 $ que je n’avais pas officiellement eu à la fin d’octobre? Eh bien, le voilà, et plus encore! Après deux mois plutôt au ralenti en septembre et octobre, les marchés boursiers se sont emballés presque tout le mois de novembre. C’est dû à un beau mélange de bonnes nouvelles concernant des vaccins prometteurs et une élection présidentielle qui semble ravir Wall Street!

Ainsi, entre le 31 octobre et le 30 novembre, on note une variation de + 11 697 $! Incroyable, n’est-ce pas? Cela représente 11,8 % en un seul mois! Si c’était comme ça tous les mois, ça serait trop facile, hein? 🙂

De plus, j’ai réalisé en faisant le bilan que j’ai doublé ma valeur nette dans les derniers douze mois. En effet, ma valeur nette au 30 novembre 2019 était de 53 184 $. Certes, je sais que j’ai beaucoup épargné et investi dans la dernière année, mais je ne me serais jamais attendu à un résultat aussi impressionnant! Je suis plus que reconnaissante de cette belle progression. 🙂

Épargne

Voici le détail de mon épargne de novembre sur chacune de mes rentrées d’argent :

  • 5 novembre : 1 000 $ sur 1 892,51 $ net (53 % d’épargne)
  • 10 novembre : 100 $ sur 110,82 $ (90 % d’épargne)
  • 19 novembre :  1 000 $ sur 1 892,52 $ net (53 % d’épargne)
  • Total d’épargne :  2 100 $ pour le mois de novembre ou 54 % d’épargne

Novembre a été un autre beau mois pour l’épargne. Le confinement facilite encore la réduction les dépenses, ce qui a un impact direct sur mon taux d’épargne. On dira ce qu’on voudra, mais cette pandémie aura vraiment propulsé mon épargne, surtout que j’ai été assez chanceuse pour n’avoir aucune perte de revenu pendant toute l’année. Cela me permettra d’atteindre mon objectif considérablement plus vite!

La petite rentrée d’argent du 10 novembre est due à un petit contrat de traduction qui m’est tombé dessus. Bien que ce ne soit pas ma profession, j’ai un baccalauréat en traduction. Je ne pouvais pas dire non! 😉

Sur les 2 100 $ épargnés, j’en ai investi 1 900 $ dans mon CELI et 200 $ a été ajouté à mon compte voyage.

Par ailleurs, certains sont peut-être surpris de savoir que j’épargne en prévision de voyager en même temps que je vise l’indépendance financière. C’est certainement assez onéreux de voyager, après tout. Cependant, je tiens à le faire. J’adore ça, ça me rend heureuse et, ironiquement, ça m’aide à garder le cap dans mes objectifs. Comme je veux voyager une fois l’indépendance financière atteinte, il faut bien que je me pratique. 😉

Relevé de dépenses

DateMontantDescription
2020-11-02497,50 $Loyer
2020-11-027,15 $Spotify
2020-11-0210,00 $Don de charité
2020-11-0496,22 $Épicerie
2020-11-0416,10 $Mondou
2020-11-06403,85 $Prêt automobile
2020-11-0814,39 $Assurance habitation
2020-11-0848,04 $Assurance auto
2020-11-092,78 $Amazon
2020-11-097,70 $Netflix
2020-11-1131,46 $Fiverr
2020-11-141,09 $Amazon
2020-11-155,41 $Starbucks
2020-11-1995,24 $Épicerie
2020-11-20403,85 $Prêt automobile
2020-11-2127,36 $Laine
2020-11-225,40 $Starbucks
2020-11-2330,78 $Google Drive
2020-11-23120,00 $Frais annuels American Express
2020-11-2329,50 $Hydro-Québec
2020-11-28468,99 $Air Canada
2020-11-2927,60 $Internet résidentiel Fizz
2020-11-3055,94 $Mondou
Total :2 406,35 $

Pour le mois de novembre, on parle de 2 406,35 $ de dépenses total, ou 28 876,20 $ annualisés.

C’est un gros montant, même plutôt loin de ce que je vise, mais c’est exceptionnel. Je voulais profiter du Vendredi fou d’Air Canada! Alors que ça peut sembler comme de grosses dépenses, l’argent sortait en fait de mon compte voyage prévu à cet effet et aurait servi éventuellement à ça. J’ai juste devancé la dépense pour accumuler plus de points Aéroplan.

Sinon, peu d’écart en dehors des dépenses fixes. On retrouve quelques cafés Starbucks ici et là, plus par besoin de soulager ma santé mentale et sortir de mon appartement, qu’autre chose.  Il faut ce qu’il faut pour affronter ce confinement (ou éviter des voisins bruyants). 🙂

Également, je n’avais pas de dépense de cellulaire grâce aux primes de référence de Fizz. J’avais obtenu 40 $ en m’abonnant avec le code de quelqu’un, puis 40 $ en quand ma sœur a utilisé mon code. Comme j’ai pris un forfait à 27 $, ça me fait trois mois gratuit. 🙂

Si vous êtes intéressés à vous abonner, entrez le code de référence N5MMB et nous obtiendrons tous les deux 50 $. Eh oui, ils ont augmenté la prime! C’est valide pour les forfaits mobiles ainsi que les forfaits d’Internet résidentiel.

Petite leçon de Travel Hacking

Permettez-moi de vous partager ma stratégie en profitant des offres du Vendredi fou de Air Canada. La règle d’or du Travel Hacking, ou l’accumulation de points pour voyager à faible coût, c’est de ne pas dépenser plus que la normale pour obtenir des points. Sinon, c’est contre-productif. Dans mon cas, j’accumulais déjà de l’argent dans mon compte voyage pour d’éventuels frais de billet d’avion ou autre.

Air Canada présentait plusieurs offres pour le Vendredi fou. Plus on combinait d’offres, plus on obtenait de points :

  • 2 offres = 500 points bonis
  • 3 offres = 1 000 points bonis
  • 4 offres = 5 000 points bonis

J’ai donc profité d’une première offre sur l’achat d’une carte-cadeau :

  • En achetant une carte cadeau Air Canada, je pouvais cumuler 2 points par dollar dépensé.
  • En achetant la carte cadeau avec ma carte de crédit CIBC Visa Infinite Aeroplan, je pouvais cumuler 1,5 point par dollar dépensé.

J’ai acheté une carte cadeau de 400 $ et j’ai donc pu profiter de 1 400 points Aeroplan pour cette première offre.

Puis j’ai profité d’une deuxième offre avec l’achat de point :

  • La promotion offrait 50 % de bonus sur les points achetés. Le minimum possible était de 60 $ pour 2000 points + 1000 points bonus.
  • En achetant les points avec ma carte de crédit CIBC Aeroplan, je pouvais cumuler 1,5 point par dollar dépensé.

J’ai payé le minimum de 60 $ pour obtenir 3 090 points Aeroplan.

Finalement, j’ai profité d’une troisième offre avec l’achat d’un produit auprès d’un partenaire via la eBoutique Aéroplan :

  • Les achats chez Amazon donnaient 2 points par dollar dépensé.

Je comptais déjà m’acheter des souliers de course, prochainement. J’avais en fait suffisamment de cartes-cadeaux Amazon (merci Swagbucks!) pour me les procurer gratuitement. Les chaussures coûtaient environ 50 $, donc ça donnait 100 points Aeroplan.

En cumulant trois offres, j’obtenais donc 1 000 points bonis.

Résultat : 5 590 points Aeroplan.

Tout ça en devançant des dépenses que j’avais déjà l’intention de faire. 🙂

Payer des frais annuels, un investissement?

Également, dans mon relevé de dépenses, vous avez peut-être remarqué le 120 $ de frais annuel pour ma carte de créditPlatine AIR MILES American Express (lien affilié). Cela vous semble peut-être contre-productif de payer des frais annuels?

La logique derrière la chose, c’est que j’ai souscrit à cette carte pour obtenir le bonus de 3 000 Air Miles, ce qui peut valoir jusqu’à environ 600 $, si on sait bien s’en servir. J’annulerai la carte avant de me faire charger les frais annuels à nouveau l’an prochain. Alors malgré les frais annuels, j’aurai fait un profit. 🙂

Je ne suis qu’une débutante en matière de Travel Hacking, mais je commence déjà à cumuler de bonnes sommes de points et de miles. Dans un futur éventuel où voyager sera plus à notre portée, je serai plus prête que jamais à partir, et ce, à peu de frais. 🙂

Pour ceux intéressés par les diverses stratégies de Travel Hacking, allez jeter un œil à Milesopedia. Une vraie mine d’or en la matière! 

On lâche pas, 2020 achève!

J’ai bien hâte de voir ce que décembre nous réserve au niveau des marchés boursiers. Tout ce qui monte finit par redescendre. Alors l’année se terminera peut-être en baisse? Une chose est certaine, les marchés se sont amplement relevés du crash historique de mars dernier, et plus encore.

Pour ma part, les revenus seront intéressants en décembre. En plus d’avoir trois payes dans le mois, j’aurai également des heures supplémentaires payées. Côté dépense, il ne risque pas d’y avoir de gros écarts, à part peut-être au niveau nourriture et boisson. Nous avions déjà tous convenu, avec ma famille, qu’on ne se faisait pas de cadeaux de Noël, alors pas de soucis à ce niveau. 

J’ai déjà hâte de faire mon prochain bilan. 🙂

À la prochaine!

Bilan d’octobre 2020

Bonjour!

Je suis toujours à faire la rédaction de mon prochain billet portant sur l’importance de l’investissement de notre épargne, et comment s’y prendre. Il y a beaucoup de matière à aborder et j’avais un peu sous-estimé la tâche! Dans le but de vous livrer du contenu de qualité, permettez-moi une petite pause dans notre programmation. Ça tombe bien, c’est l’heure du bilan mensuel pour octobre!

Valeur nette au 31 octobre 2020

Actifs

Compte bancaire :
CELI Questrade :
CRI Questrade :
REER Questrade :
REER FTQ :
REER Fondaction :

Total d’actifs :


1 625,62 $
21 760,97 $
38 907,15 $
29 979,45 $
5 182,00 $
12 090,86 $

109 546,05 $
Passifs

Prêt automobile :
Marge de crédit :
VISA CIBC :
Master Card Tangerine :

Total de passifs :


11 017,66 $
0,00 $
111,74 $
0,00 $

11 129,40 $
Valeur nette98 416,65 $
Variation+ 622,00 $

 

Le mois d’octobre a commencé en lion, mais a fini en mouton. 🙂 Après un mois de septembre au ralenti, le mois d’octobre avait initialement repris du poil de la bête, jusqu’à la semaine dernière. Les marchés boursiers ont alors vécu leur pire semaine depuis mars! Il fallait bien s’y attendre, avec la deuxième vague de la pandémie qui bat son plein au Canada et aux États-Unis, sans oublier les élections à la présidentielle américaine la semaine prochaine. Un beau petit mélange qui fait des vagues dans les marchés boursiers!

Malgré tous ces soubresauts, il faut garder le cap! On continue d’investir régulièrement. À la limite, si on parvient à débloquer des fonds pour investir plus, encore mieux! On aime les soldes, surtout à la bourse. 🙂

Ainsi, malgré avoir payé environ 800 $ en remboursement de dette, investi 1 600 $ et épargné 500 $, ma valeur nette n’a augmenté que de 622 $.  En revanche, si on regarde uniquement mes placements, c’est une perte (non-réalisée, car je n’ai rien vendu) de -595 $. On appelle ça reculer pour mieux sauter? 🙂

J’avais franchi le cap du 100 000 $ en valeur nette le 7 octobre, pendant que les marchés boursiers avaient le vent dans les voiles! Je me doutais bien que ce n’était pas pour durer, mais j’ai bien apprécié le moment. C’est important d’apprécier les étapes importantes. D’autant plus que j’ai lu mille et une fois que le plus dur, c’est le premier 100 000 $. 

J’ai hâte qu’il soit inscrit officiellement comme valeur nette. 🙂

Épargne

Voici le détail de mon épargne d’octobre sur chacune de mes payes :

  • 8 octobre 2020 : 1 100 $ sur 1 892,51 $ net (58 % d’épargne)
  • 22 octobre 2020 : 1 000 $ sur 1 892,52 $ net (53 % d’épargne)
  • Total d’épargne : 2 100 $ pour le mois d’octobre

Un solide taux d’épargne pour le mois d’octobre avec 54 %, soit 9 % de plus qu’en septembre. Cela s’explique assurément par le fait de vivre en zone rouge. Je n’ai donc pas fait grand-chose du mois d’octobre. Comme quoi il y a du bon à être confinée? De plus, mon revenu net a légèrement augmenté comparativement à septembre, car j’ai atteint le maximum de cotisation à la RRQ pour un salarié.

De ces 2 100 $, j’en ai investi 1 600 $ et mis 500 $ de côté dans l’espoir d’un futur voyage.

Avant que tout éclate en mars dernier, je devais aller passer deux semaines à Hawaï en avril. Après que mes projets soient tombés à l’eau, j’ai investi toutes mes économies pendant que le marché était à la baisse. J’ai l’espoir (naïf, peut-être bien) de pouvoir remettre le projet pour avril 2021. Je dois donc refaire mes fonds de voyage. 🙂

Toutefois, si jamais les marchés boursiers continuent de s’enfoncer d’ici la fin de l’année, alors peut-être bien que je sacrifierai mes fonds de voyage à nouveau pour acheter des FNB à rabais. Seul le temps nous le dira!

Relevé de dépenses

DateMontantDescription
2020-10-01497,50 $Loyer
2020-10-027,15 $Spotify
2020-10-0310,00 $Don à une OBNL
2020-10-0435,69 $Hébergement
2020-10-0514,39 $Assurance habitation
2020-10-0548,04 $Assurance auto
2020-10-08106,97Épicerie
2020-10-097,70 $Netflix
2020-10-09403,85 $Prêt automobile
2020-10-1915,23 $Logo
2020-10-2199,01 $Épicerie
2020-10-2211,50 $Boutique de vélo
2020-10-2231,57 $Cellulaire
2020-10-2344,93 $Essence
2020-10-23403,85 $Prêt automobile
2020-10-2329,50 $Hydro-Québec
2020-10-2654,73 $Changement de pneus
2020-10-2928,17 $Internet résidentiel
Total1 849,78 $

 

Comme je le mentionnais plus haut, j’ai eu très peu de dépenses ce mois-ci, en lien avec la deuxième vague de COVID-19. Donc avec un total de 1 849,78 $ pour le mois d’octobre, on parle de dépenses annualisées de 22 197,36 $. Plus qu’acceptable, considérant le 10 500 $ annuel que représente mon remboursement de prêt automobile.

Voilà pour le bilan d’octobre. J’ai bien hâte de voir ce que les marchés boursiers nous réservent d’ici la fin de l’année! En ayant une bonne tolérance au risque, je suis toujours heureuse, peu importe l’état des marchés. À la hausse? Super, je m’enrichis! À la baisse? Super, on achète à rabais!

Comme quoi il y a moyen de voir du positif dans tous. 🙂

À la prochaine!

Bilan de septembre 2020

Bonjour!

Voici la publication de mon premier bilan mensuel. Chose promise, chose due : vous avez déjà accès à mes chiffres, incluant ma valeur nette, mes épargnes, mes revenus et mes dépenses pour le mois de septembre 2020. En publiant mes bilans mensuels, je pourrai ainsi suivre ma progression et donner un exemple concret de ce que peut ressembler un mois dans la peau d’une aspirante à l’indépendance financière. Je ne prétends pas avoir LA meilleure méthode. Par contre, si je peux initier une piste de réflexion chez d’autres personnes, ce sera déjà un bon début.

Je ne rentrerai pas dans les moindres détails de chaque mois précédent, mais, à titre informatif, voici au moins ma valeur nette à la fin de chaque mois de 2020 :

Mois Valeur nette Variation
Janvier 2020 58 798 $ + 3 354 $
Février 2020 61 111 $ + 2 313 $
Mars 2020 66 795 $ + 5 684 $
Avril 2020 76 419 $ + 9 624 $
Mai 2020 80 802 $ + 4 383 $
Juin 2020 84 824 $ + 4 022 $
Juillet 2020 90 635 $ + 5 811 $
Août 2020 97 378 $ + 6 743 $

On constate rapidement que malgré la correction boursière de mars 2020 en raison du coronavirus, ma valeur nette a le vent dans les voiles! Cela s’explique, notamment, par une diminution importante des dépenses, l’investissement massif de mes liquidités, un revenu stable malgré cette période précaire et le rebondissement rapide des marchés boursiers.

Maintenant, voici le détail de ma valeur nette au 30 septembre 2020 :

Actifs
Compte bancaire :
CELI Questrade :
CRI Questrade :
REER Questrade :
REER FTQ :
REER Fondaction :

Total d’actifs :

1 250,31 $
20 744,70 $
39 764,49 $
30 733,07 $
5 182,00 $
12 090,86 $

109 765,43 $
Passifs
Prêt automobile :
Marge de crédit :
VISA CIBC :
Master Card Tangerine :

Total de passifs :

11 825,00 $
0,00 $
57,49 $
88,35 $

11 970,84 $
Valeur nette 97 794,59 $
Variation + 417,53 $

Je tiens à préciser que je n’inclurai pas la valeur de ma voiture dans ma valeur nette. Comme le dit si bien Robert T. Kiyosaki dans Père Riche Père Pauvre, les actifs sont « des biens qui mettent de l’argent dans votre poche ». Ma voiture, bien qu’ayant une certaine valeur, ne me sera jamais source de revenu passif. L’ajout à ma valeur nette ne serait qu’illusoire. 🙂

Donc, on constate que le mois de septembre a été moins clément que les précédents. En effet, un repli sur les marchés boursiers s’est fait sentir. J’ai en fait, en théorie, perdu de l’argent, ce mois-ci! Comparons la variation de ma valeur nette entre août et septembre avec mon épargne :

  • Paye du 10 septembre 2020 : 800 $ sur 1722,04 $ net (46 % d’épargne)
  • Paye du 24 septembre 2020 : 800 $ sur 1854,61 $ net (43 % d’épargne)
  • Total d’épargne : 1 600 $ pour le mois de septembre

De plus, ma valeur nette bénéficie également du remboursement de ma seule dette importante, c’est-à-dire mon prêt automobile. Automobile que j’avais achetée neuve… Je n’avais clairement pas encore lu En as-tu vraiment besoin? de Pierre-Yves McSween à l’époque. 😉 Les versements sur mon prêt automobile en septembre 2020 ont totalisé 753,85 $.

Ainsi, sans fluctuation boursière, ma valeur nette aurait dû, en théorie, augmenter de 2 353,85 $, alors qu’elle n’a varié que de 416,53 $. Le côté positif de la chose? En ayant gardé le cap sur mes investissements réguliers, malgré un léger repli du marché, j’ai pu profiter d’investir « à rabais ». 🙂

Je tiens également à vous partager mes dépenses du mois. De cette façon, en sachant que je vous donne ce genre d’information à la fin de chaque mois, je risque de réfléchir un peu avant de faire une dépense frivole! Alors voici le relevé de septembre 2020 :

Date Montant Description
2020-09-01 497,50 $ Loyer
2020-09-01 4,03 $ McDonald’s
2020-09-01 98,80 $ Changement d’huile
2020-09-02 7,15 $ Spotify
2020-09-02 68,99 $ Épicerie
2020-09-03 10,00 $ Don à une OBNL
2020-09-08 14,39 $ Assurance habitation
2020-09-08 48,04 $ Assurance auto
2020-09-08 545,46 $ Réparation de freins
2020-09-08 10,01 $ Essence
2020-09-09 7,70 $ Netflix
2020-09-09 97,93 $ Épicerie
2020-09-11 35,04 $ Internet résidentiel (Vidéotron)
2020-09-11 350,00 $ Prêt automobile
2020-09-13 13,66 $ Michael’s
2020-09-15 19,41 $ Cellulaire (dernier mois avec Fido)
2020-09-17 58,63 $ Mondou
2020-09-17 11,50 $ Décathlon
2020-09-19 63,24 $ Internet résidentiel chez ma mère
2020-09-21 8,00 $ Cadeau pour une collègue
2020-09-22 11,50 $ Carte SIM de Fizz
2020-09-23 29,50 $ Hydro-Québec
2020-09-23 31,57 $ Cellulaire (1e mois chez Fizz)
2020-09-23 37,50 $ Épicerie
2020-09-25 403,85 $ Prêt automobile
2020-09-28 28,75 $ Internet résidentiel (1e mois chez Fizz)
2020-09-29 14,30 $ Amazon
Total 2 526,45 $  

De mes dépenses, on remarque que plusieurs sont en lien avec ma voiture. Ce n’est, heureusement, pas un mois typique. C’est pas comme si on remplaçait des freins chaque mois! Tout de même, c’est frappant de constater que 57 % de mes dépenses de septembre sont reliés à ma voiture. Une chance que ma sœur a offert de payer de l’essence! Si je dépensais autant que ça chaque mois, on parlerait alors de dépenses annuelles de 30 317,40 $.

En comparaison, mes dépenses se chiffraient à 1 714,62 $ pour le mois d’août, ce qui est beaucoup plus raisonnable et on target. Cela revient à des dépenses annuelles de 20 575,44 $.

Vous remarquerez que le montant de versement sur mon prêt automobile a augmenté en cours de route. En effet, j’ai décidé de rembourser ce prêt plus rapidement. 403,85 $ est en fait le maximum que l’institution financière me permet de rembourser chaque deux semaines. Cela représente le double du versement initial prévu quand j’ai contracté le prêt. L’échéance était initialement prévue pour décembre 2023. Avec les versements au maximum, on parle maintenant de novembre 2021. Youpi!

Ce qu’il faut considérer ici, c’est qu’une fois mon prêt automobile complètement remboursé, cela implique que mes dépenses annuelles diminueront de 10 500 $! J’entrerai plus en détail dans un autre billet sur mon niveau de dépense actuel et mes projections sur mon niveau de dépense futur et comment cela me rapprochera radicalement de mon objectif d’indépendance financière!

Alors voilà pour ce qui est de mon premier bilan mensuel. Reste à voir si l’idée d’avoir des comptes à rendre chaque mois sur ce blog m’aidera à rester sur le droit chemin! Et vous? Comment se sont portées vos finances personnelles en septembre? Avez-vous fait des bons coups qui vous rapprocheront de vos objectifs? N’hésitez pas ça me laisser un commentaire!

Surtout, n’oubliez pas : longue épargne et prospérité. 😉