Bilan de janvier 2021

Bonjour!

Déjà un mois derrière nous! Malgré que ce soit une période plutôt ennuyante de l’année, même sans pandémie, on dirait que je ne vois pas le temps passer. Il faut dire que mon blogue et ma page Facebook me tiennent assez occupée, sans compter les heures supplémentaires que j’ai faites au travail et le temps que j’ai passé à me préparer pour une entrevue. 

Bref, le meilleur remède pour survivre à cette interminable pandémie, c’est de se garder occupée. 🙂

Alors nous voilà déjà rendus au 1er février. Voyons voir comment ma valeur nette a progressé dans le dernier mois.

Valeur nette au 31 janvier 2021

Actifs
Compte bancaire :
CELI Questrade :
CRI Questrade :
REER Questrade :
REER FTQ :
REER Fondaction :
Non-enregistré :
1 369 $
32 176 $
43 405 $
33 916 $
5 752 $
13 427 $
307 $
Total d’actifs :130 352 $
Passifs
Prêt automobile :
Marge de crédit :
Mastercard Tangerine :
Amex Air Miles :
BMO Air Miles :
Amex Aeroplan :
8 192 $
1 000 $
0 $
0 $
31 $
11 $
Total de passifs :9 234 $
Valeur nette121 118 $
Variation+ 3 313 $

Ma valeur nette est maintenant à 121 118 $! On parle d’une augmentation de 3 313 $ par rapport au 31 décembre 2020. Ce fut un bon mois pour les rendements en général… jusqu’à la toute dernière semaine. Peu importe, car je continue de suivre mon plan d’épargne et d’investissement et je continue de voir mes placements augmenter lentement, mais sûrement. 🙂

D’ailleurs, une lectrice m’écrivait dernièrement et se demandait si la valeur mensuelle des placements boursiers était la meilleure manière pour évaluer la valeur nette. Elle était d’avis que ça « fait fluctuer le bilan d’un mois à l’autre de manière excessive et c’est décourageant durant les périodes de baisse. »

Je dois lui accorder que de faire un suivi aussi rapproché de ma valeur nette implique beaucoup de fluctuations. Toutefois, je suis consciente que ça fait partie de la game et j’ai une excellente tolérance au risque. Comme je fais déjà le suivi de ma valeur nette de près dans mes fichiers personnels, j’ai décidé de l’inclure sur mon blogue sur une base mensuelle, en même temps que le suivi de mes dépenses. 🙂

Je réalise toutefois que sur la page dédiée à ma valeur nette, je devrai éventuellement compresser les données sur le graphique (faute d’espace), possiblement sur des intervalles de trois mois. Ça devrait arrondir un peu la courbe. 😉

Changement au portefeuille

J’ai emboîté 2021 avec quelques petits changements dans mon portefeuille. Comme je l’ai déjà mentionné avant, mes principaux placements sont chez Questrade, répartis dans un CRI, un REER et un CELI. Dans les trois comptes, j’y détenais que XEQT, un FNB tout-en-un d’iShares composé à 100 % en actions, dont environ 22 % sont des actions canadiennes.

Réduction du home country bias

Certaines lectures, notamment le blogue d’Ed Rempel, m’ont amené à réfléchir au home country bias, c’est-à-dire d’être trop largement exposé aux actions de son propre pays. En effet, le Canada représente environ 3 % de l’économie mondiale et repose essentiellement sur les ressources et le secteur financier. Sachant ceci, comment est-ce une bonne diversification de détenir 22 % de son portefeuille en actions canadiennes?

D’autant plus que j’ai (malheureusement) environ 15 % de mon portefeuille dans des fonds de travailleurs qui investissent uniquement dans des entreprises locales. Bref, mon home country bias est assez important. Ça revient en fait à environ 33 % de mon portefeuille total investis en actions canadiennes.

Après mûre réflexion, j’ai choisi ZGQ (gracieusement porté à mon attention par un lecteur de ce blogue, d’ailleurs) pour réduire mon home country bias un peu, en plus d’aller chercher un peu plus d’actions des pays émergents. Ce FNB cherche en fait à reproduire le rendement de l’indice MSCI All Country World High Quality.

J’ai toutefois fait le changement uniquement dans mon CELI, dans lequel je veux aller chercher le maximum de rendement. Je détiens toujours XEQT dans mon CRI et mon REER. Je réduirai ainsi graduellement l’exposition totale de mon portefeuille aux actions canadiennes au fur et à mesure que j’ajouterai des cotisations au CELI.

Un peu de FOMO (Fear of Missing Out)

Eh oui, je me suis laissée tenter par le Bitcoin après qu’il ait baissé de son all time high au début janvier. J’en ai donc profité pour m’informer un peu plus sur le Bitcoin avant d’investir une certaine somme. Initialement, j’ai décidé de le faire par l’achat de quelques unités du nouveau FNB QBTC. De cette façon, je peux profiter des gains potentiels du Bitcoin dans mon CELI, ce qui ne peut pas être fait par la méthode traditionnelle.

Par la suite, j’ai continué de m’informer et j’ai appris l’existence de l’application montréalaise Shakepay. J’ai décidé de réellement acheter du Bitcoin de cette façon. En fait, en utilisant un lien de parrainage, j’obtenais 30 $ en achetant pour 100 $ de cryptomonnaie. Pourquoi pas? Un rendement instantané de 30 %. 😉

Pour plus de détail sur l’utilisation de Shakepay ou sur le Bitcoin en général, L’investisseur caféiné a récemment publié un article sur le sujet.

Concrètement, je préfère me fixer une limite à 1 % de mon portefeuille à l’égard de la cryptomonnaie. Je me dis qu’avec une limite, ça empêche de faire des folies. De plus, c’est une somme que je suis prête à perdre. Et si jamais je fais un bon coup, tant mieux! Je n’ai pas l’intention de faire de spéculation avec, mais bien de buy and hold comme mes autres placements.

Épargne

Voici le détail de mon épargne de janvier sur chacune de mes rentrées d’argent :

  • 14 janvier : 750 $ sur 1 710,67 $ net (44 % d’épargne)
  • 28 janvier :  1 035 $ sur 2 005,17 $ net (52 % d’épargne)
  • Total d’épargne :  1 785 $ pour le mois de janvier ou 48 % d’épargne

Sur les 1 785 $ épargnés, j’ai cotisé 1 550 $ à mon CELI et j’ai acheté pour 235 $ de cryptomonnaie en dehors d’un compte enregistré.

La paie plus élevée se justifie par quelques heures supplémentaires en janvier. Sinon, je trouve que ça paraît que j’ai recommencé à payer du RRQ.

De plus, à partir de la fin février, j’aurai de plus grosses paies en général, car j’ai obtenu une promotion! Avant les fêtes, j’avais appliqué sur un poste d’un niveau supérieur, dans une autre équipe. Je n’avais pas nécessairement beaucoup d’espoir d’avoir des nouvelles, comme je ne connaissais personne de cette équipe. On le sait : mieux vaut connaître quelqu’un que quelque chose. Finalement, j’ai eu l’appel! Quelques jours après l’entrevue, on m’offrait le poste. 🙂

Ainsi, je passerai d’un salaire annuel de base de 71 180 $ à 76 600 $, ce qui représente donc une augmentation de 7,6 %. Il y aura également l’augmentation annuelle en avril qui devrait être autour de 3 %, ce qui porterait alors mon salaire à 78 898 $.

Je ne fais pas juste parler d’augmenter ses revenus. Il faut bien que les bottines suivent les babines! Et je préfère le faire en augmentant mon salaire horaire qu’en faisant plus d’heures. 🙂

Finalement, mon objectif d’épargne de 25 000 $ en 2021 sera un peu plus facile à atteindre que je pensais. Vous me connaissez assez pour vous douter que je prévois épargner 100 % de mon augmentation. 🙂

Relevé de dépenses

DateMontantDescription
2021-01-01120,00 $Frais annuels American Express
2021-01-016,79 $Starbucks
2021-01-027,15 $Spotify
2021-01-0210,00 $Don de charité
2021-01-0218,39 $Mondou
2021-01-0213,41 $Essence
2021-01-0396,42 $Épicerie
2021-01-04497,50 $Loyer
2021-01-04403,85 $Prêt automobile
2021-01-0514,39 $Assurance habitation
2021-01-0548,04 $Assurance auto
2021-01-0714,23 $Subway
2021-01-0712,50 $SAQ
2021-01-097,70 $Netflix
2021-01-093,40 $Starbucks
2021-01-1329,50 $Hydro-Québec
2021-01-1371,95 $Assurance habitation
2021-01-15403,85 $Prêt automobile
2021-01-173,40 $Starbucks
2021-01-17101,00 $Épicerie
2021-01-2125,21 $Pharmacie
2021-01-233,40 $Starbucks
2021-01-2511,09 $Pharmacie
2021-01-2820,82 $Essence
2021-01-2815,29 $Épicerie
2021-01-282,70 $Starbucks
2021-01-29403,85 $Prêt automobile
2021-01-3027,60 $Internet résidentiel
2021-01-313,40 $Starbucks
Total :2 396,83 $

Pour le mois de janvier, j’ai 2 396,83 $ de dépenses total, ou 28 761,96 $ annualisés. Si on oublie les remboursements de mon prêt automobile, ça revient à 1 185,28 $ ou 14 223,36 $. Gros écart entre les deux, car j’avais trois paiements sur ma voiture ce mois-ci.

Sinon, les mois se suivent et se ressemblent! Je devrais avoir honte : 23,09 $ en café Starbucks. Pensez-y! Ça fait 277,08 $ par année! Ça nécessiterait 6 927 $ en placements pour financer cette mauvaise habitude avec des revenus passifs! Vivement qu’on puisse faire autre chose que des rides de char. 😉

Également, on retrouve quelques transactions en lien avec du Travel Hacking, comme les frais annuels sur ma Prestige Aeroplan American Express de 120 $. J’ai également payé le solde de ma police d’assurance habitation pour m’aider à atteindre les dépenses requises sur ma Mastercard BMO AIR MILES pour débloquer le bonus de 850 miles. Encore une fois, je n’ai pas dépensé plus pour faire des points, je n’ai que devancé une dépense. 🙂

Pas drôle, pareil. Le plus gros challenge pour moi avec le Travel Hacking présentement, c’est de trouver une façon d’atteindre les seuils de dépenses nécessaire pour débloquer mes bonus. Heureusement, Milesopedia donne de bonnes astuces pour y parvenir. 

Liste de lecture

Ceux abonnés à ma page Facebook l’auront remarqué : je suis une fervente lectrice. Je lis souvent plusieurs livres en parallèle, en plus des audiobooks occasionnels. Qui sait, peut-être atteindrai-je un jour le niveau de Warren Buffett (traduction libre) :

Lisez 500 pages de ce type chaque jour. C’est ainsi que fonctionne l’apprentissage. Ça s’accumule, comme les intérêts composés. Vous pouvez tous le faire, mais je vous garantis que vous ne serez pas nombreux à le faire.

En plus de lire, j’aime aussi échanger sur mes différentes lectures et savoir ce que les autres lisent. Dans cet ordre d’idée, j’ai pensé que d’ajouter ce segment à mes bilans mensuels pourrait vous intéresser. 🙂

Ainsi, ma liste de lecture de janvier ressemblait à ceci : 

Je dois l’avouer : je suis une junkie de croissance personnelle. J’essaie quand même d’équilibrer un peu entre la fiction et non fiction. D’ailleurs, vous ne serez sûrement pas surpris d’y voir un roman de Star Trek à l’occasion.

De cette liste, celui que je vous recommande le plus est définitivement The Psychology of Money. Pour moi, c’était un parfait mélange de deux sujets qui me passionnent.  Également, quiconque a de la difficulté à faire des changements durables dans sa vie bénéficierait de lire The Power of Discipline.

Ça va aller vite!

J’ai bien l’impression que février, avec ses 28 jours, passera comme un coup de vent.

Mon article de lundi prochain portera sur le processus d’entrevue et comment bien s’y préparer, surtout quand on est une introvertie (comme moi). La semaine suivante, je me permettrai une petite pause. Je commencerai alors mes nouvelles fonctions et je veux pouvoir me concentrer là-dessus. 🙂

Ainsi, j’aurai deux semaines pour vous concocter un article sur ma stratégie de décaissement. Vous êtes plusieurs à me le demander, alors je veux être à la hauteur! FIRE Habits a toutefois mis la barre haute avec son propre article sur le sujet. Raison de plus pour me donner deux semaines pour le rédiger.

J’aurai également accès à mes T4 et Relevé 1 le 16 février. Nerd comme je suis, je risque de commencer à faire des déclarations de revenus peu de temps après. En plus de la mienne, je fais toujours celles de ma sœur et de mon frère. 🙂

J’ai particulièrement hâte de faire la déclaration de revenus de ma sœur pour appliquer le plus parfaitement possible la méthode pour optimiser ses cotisations REER, et ce, avant le 1er mars. 

D’ailleurs, avez-vous des suggestions pour un bon logiciel qui permet de faire multiples déclarations de revenus? J’ai toujours acheté Impôt Expert depuis 2014, sans trop regarder ce que les autres options offraient. Je suis ouverte aux suggestions!

À la prochaine!

----------------


Merci d'être passé! N'hésitez pas à me laisser un commentaire. 🙂

Vous pouvez également encourager ce blogue en utilisant un de mes liens affiliés ou codes de référence sur différents produits que je vous recommande.

Merci de me soutenir!

12 Comments

  1. Moi je me suis rabattu sur VXC pour du contenu mondial hors Canada. RFG de 0,26%.

    • Intéressant, je vais regarder ça de plus près! Il y a tellement de choix de FNB. C’est pas toujours évident d’arrêter son choix définitivement. Pour l’instant, je suis bien contente de ZGQ, malgré le RFG plutôt élevé de 0,51 % (bref, le double!). Les rendements assez spectaculaires compensent, à mes yeux. Bien sur, je garde en tête que les rendements passés ne sont pas garants du futur. 🙂

      Avez-vous considérablement diminué votre home country bias?

  2. Bravo pour l’augmentation de ta valeur nette ! Tu vas voir ça monte vite, si tu épargnes et investis! Je suis tout à fait d’accord avec toi, moi-même, j’ai trop de titres canadiens, pour ce faire, j’ai opté depuis 2017 dans mon REER le FNB XAW & dans mon CELI le FNB VXC pour l’exposition aux marchés mondiaux + US !

    • Merci! Je commence déjà à voir une belle progression. 🙂

      Excellent choix pour XAW! VXC semble franchement populaire aussi. Avec un style d’investissement axé sur les dividendes, j’avoue que gérer le home country bias doit être particulièrement essentiel. C’est facile de tomber dans le piège des dividendes canadiens pour l’avantage fiscal, mais il ne faut pas tourner le dos au rendement offert par l’exposition aux marchés mondiaux non plus.

  3. Bonne idée de diminuer la proportion du portefeuille au Canada, surtout que notre pays est très concentré dans certain domaine comme les ressources naturelles et le secteur financier.

    Toujours un plaisir de lire tes articles !

  4. Je n’étais pas au courant du home country bias, comme j’investis dans des FNB de répartition d’actifs (XGRO pour le moment) c’est définitivement un aspect auquel je vais prêter attention! La vidéo d’Ed Rempel est éclairante, merci du lien 🙂
    Au plaisir de lire d’autres articles! Je trouve ça cool un blogue de finances perso québécois écrit par une femme, c’est encore plus “relatable” pour moi!

    • Merci pour votre commentaire! Je suis bien contente d’aider des femmes québécoises à se retrouver dans la scène des finances personnelles. Je n’ai pas la prétention d’en connaître plus qu’une autre, mais j’essaie de mener par l’exemple. 🙂

      Je crois que c’est très instructif d’en apprendre sur les différents concepts de diversifications de l’investissement et le home country bias est clairement un aspect à ne pas négliger. La plupart des FNB de répartition d’actifs sont des produits extraordinairement simples qui rendent l’investissement beaucoup plus accessible à tous. Ce n’est pas pour rien que je garde XEQT dans mon REER et CRI, après tout. Toutefois, ils sont généralement surexposés en actions canadiennes. C’est pourquoi il est intéressant de voir les autres options pour bien équilibrer les choses. Je crois avoir trouvé une belle solution pour mon portefeuille avec ZGQ. 🙂

  5. Génial, j’ai vraiment aimé ce billet de blog et j’ai suivi l’exemple en montant un document de mes Passifs/Actifs en date du 8 février, c’est surprenant de voir mes vrais chiffres! Dit moi, j’ai un chalet clair d’hypothèque et une maison avec hypothèque, dois-je mettre ces chiffres dans mon chiffrier ou ne pas en tenir compte? Maison = Actif ou non, ça varie d’un pro à l’autre 😉 et je suis un peu perdu dans tous ces avis.
    Toujours un plaisir de te lire, c’est vraiment bien de pouvoir avoir l’avis d’une femme dans l’univers des blogueurs majoritairement masculin (sans rancune les gars!)

    • Merci de me lire et d’avoir commenté! 🙂 Je suis contente que le contenu de mon blogue vous plaise. En effet, la blogosphère des finances personnelles au Québec est majoritairement masculine. Je suis contente d’y ajouter mon grain de sel et d’offrir un exemple pour la gent féminine. 🙂

      Concernant la valeur nette, personnellement, j’intégrerais les valeurs associées à la maison et au chalet. Ultimement, la valeur nette = actif – passif. That’s it. De plus, c’est une métrique comme une autre qu’on utilise pour avoir une idée d’où on se situe et comment on progresse. C’est personnel, alors on peut bien l’utiliser comme on veut. L’important c’est choisir le calcul qui nous convient et de toujours utiliser le même. 🙂

      Bien sûr, si c’est dans une optique FIRE et que vous voulez suivre votre « fond de liberté », alors vous pouvez suivre seulement la valeur de vos placements.

      Bien sûr, un n’empêche pas l’autre. Vous pouvez suivre les deux métriques. La beauté de la chose, c’est que vous pouvez faire ce que vous voulez avec vos chiffres. De plus, le simple fait de suivre vos chiffres de près est une saine habitude financière.

      Alors voilà. Je ne sais pas si ça vous aide réellement! Mais le simple fait que vous posiez la question est un bon signe de votre responsabilité financière et, pour cela, je vous félicite. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *